Taille des arbres fruitiers + Traitements: le tutoriel complet

Verger abandonné  (photo mapassionduverger.fr)

Verger abandonné (photo mapassionduverger.fr)

La taille des arbres fruitiers, ça vous dit quelque chose? A la fin de cet article, vous saurez maitriser un verger de façon autonome. Je vais aborder dans l’article les traitements et la taille des arbres fruitiers d’une façon générale.

Vous êtes certainement dans le même cas que Michael : vous venez d’acheter une maison avec un ancien verger. Cependant, ce dernier laissé à l’abandon ne produit plus ou plus comme il le faut. Il est grand temps de reprendre les années de mauvais soins et de redonner une nouvelle vie à votre verger de pommiers, cerisier, poiriers, et figuiers.

Cet article est le résultat de l’ensemble des pratiques que j’effectue sur les vergers de mes clients et les résultats sont là: des récoltes abondantes chaque année.

Abordons dès à présent le sujet et rentrons dans votre verger.

Avant la taille des fruitiers: état des lieux, nettoyage

La première étape lorsque je prends en charge un verger délaissé depuis des années, c’est de faire le tour de l’ampleur des dégâts. C’est important de visualiser le verger dans les détails pour:

  • Estimer le temps nécessaire à rétablir le tout ( comptez 1/2 journée / arbre ancien ou 2 arbres de moins de 20 ans)
  • Comprendre les facteurs aggravant le verger,
  • trouver les atouts du verger.

Si ce verger est présent, c’est souvent pour une bonne raison, et les anciens ne plaçaient jamais les arbres au hasard comme on le fait de plus en plus dans les petits jardins de ces nouvelles constructions. Anciennement, les vergers étaient situés idéalement en plein soleil, sur un coteau profitant d’une pente douce, et ou l’air circule librement.

concept d'un verger

concept d’un verger

Il est important de comprendre qu’un verger a besoin d’air chaud pour pouvoir faire murir l’ensemble des fruits de façon convenable. Pour cela la pente aide beaucoup mais ce n’est pas nécessaire. Il faut aussi un espace dégagé en contrebas pour laisser l’air frais partir et laisser place à la chaleur le plus tôt en journée. Pour cela, il ne faut pas laisser de haie dense en bas, ni claustra, ni barrière retenant l’air frais. Au contraire une grande ouverture doit être présente. En partie supérieure aussi, il est important de laisser arriver l’air chaud. La meilleur façon de faire venir de l’air chaud de la partie supérieur est encore de disposer d’une façade de maison, d’une mur de pierre  . Ces matériaux emmagasinent la chaleur très rapidement la reflètent et la restituent au verger le soir et durant une bonne partie de la nuit.

 

La prophylaxie: nettoyer les débris de taille de fruiters

Voilà un terme assez scientifique qui veut simplement dire nettoyez votre verger. Michael me parle d’olivier piqué, de pommiers pleins de vers, et de cerisiers malade, cela est entièrement dû à une grande quantité d’insectes et de petites faune présente dans le verger. Le premier impératif consiste à effectuer un nettoyage complet du verger.

Comment?

Tout simplement en procédant par étapes:

1er jour:

Vérifier s’il y a une zone de compost ou de branches en décomposition. Ces lieux sont les premiers facteurs d’augmentation des maladies dans un verger. Un compost à proximité est un hotel à insectes ,vers etc… Si vous voulez limiter les produits toxiques de traitement il faudra évacuer l’ensemble de ce compost et de  ces matières en décomposition jusqu’à la dernière miette. Une fois l’ensemble en déchetterie, profitez de cet espace nu pour ressemer des graines de gazon afin d’éviter de nouvelles mauvaises herbes.

2 ème jour:

Effectuez une tonte / fauche, jusqu’à ce que les lieux soient ouvert pour laisser passer l’air au maximum en dessous des houppiers. Les déchets de tonte doivent être évacués. Profitez en pour couper les ronces et lierres en limite de propriété qui ne font qu’emplifier l’esprit fouilli du verger. Vous devez arriver à voir le fond du verger facilement. Evitez les tas de matériaux entreposés: planches de bois, pierres, ce sont aussi des vrais niches à insectes phytophages.

 

3 ème jour La taille des branches mortes des fruitiers

Prenons un jour de fin d’automne ou de début du printemps. Les deux périodes sont propices à condition que les gels ne sont plus ou pas encore d’actualité. J’ai cependant un penchant pour Mars, mais à l’automne, on peut plus facilement remarquer les branches mortes pour les novices.

Nous allons attaquer la taille à l’aide d’un sécateur, d’un sécateur de force, ou à l’aide d’une scie à main. La tronçonneuse n’est pas nécessaire car elle ne permet pas de belles coupes nettes.

Vos outils doivent impérativement être désinfecté à l’alcool a brûler et affutés avant de commencer la taille.

Munissez vous d’un escabeau ou d’une petite échelle à deux plans. Idéalement, j’utilise une échelle à deux plans pouvant se mettre en grand escabeau. Cela permet d’accéder à 4 m en mode escabeau ( évitant ainsi d’abimer le tronc et les branches )

Le premier travaille que nous allons réaliser est la taille des branches mortes. Ces branches sont facilement remarquables, car ce sont des branches sans feuilles où la sève ne circule plus depuis un bon moment. les tissus semblent desséchés et les branches aussi par la même occasion. Si vous avez un doute, à l’aide de vos doigts cassez une branche, si celle ci se brise de façon nette, la branche est morte, si la branche reste relativement souple sans se casser, celle ci est certainement encore vivante. Les branches mortes ont une couleur légèrement plus sombre que les autres branches et ne disposent de plus aucune feuilles.

 

4 ème jour la taille d’éclaircie des fruitiers

Au quatrième jour, le verger commencer à ressembler de nouveau à quelque chose. Cependant, les arbres ne semblent pas être taillés comme il le faut.

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que les tailles importantes doivent être oubliées. Vous devez tailler petit à petit chaque année les fruitiers.

Tout les arbres, encore plus les fruitiers n’apprécient pas la taille. Suite à une forte taille les fruitiers vont produire énormément de feuilles pour compenser le manque. Si bien que les années suivant une forte taille, aucun fruit n’apparaitra. Je vous conseille donc d’aller en douceur.

Commencer par dégager entièrement le tronc, et les branches principales. Vous devez pouvoir visualiser les branches basses principales à l’oeil nu.

Pour cela rien de plus parlant qu’une photo d’un prunier après taille

formation mauvaises herbes
prunier élagué

prunier élagué

Voila comment nous avons procédé ensuite:

  • taille au sécateur de force des branches inférieur à 5 cm de diamètre allant à l’intérieur de l’arbre, il faut favoriser les branches extérieures pour élargir le port.
  • Taille de l’ensemble des petites branches internes sans intérêt.
  • Taille d’une branche sur 3 au niveau de la partie feuillue que vous pouvez visualiser sur la photo. A ce niveau je compte aussi les branches mortes qui restent en nombre important sur d’anciens fruitiers.
  • Enfin à l’aide d’un sécateur sur manche télescopique, nous supprimons l’ensemble des gourmands n’ayant aucun intérêt pour nous car ces branches allant droit au ciel ne fournissent que du feuillage et très peu de fruits.

Grâce à cette méthode nous maintenons l’ensemble des branches à fruits et supprimons l’ensemble des branches épuisant l’arbre. L’année suivante l’énergie se concentrera sur les fruits qui deviendront par conséquent plus importants.

Vu que vous êtes novice, je vous donne un autre exemple un peu plus parlant. Cette fois ci, il s’agit d’un cerisier:

taille d'un cerisier

taille d’un cerisier

En rouge vous pouvez de nouveau, retrouver les lieux où nous avons effectué les tailles sur l’arbre.

  1. En partie basse dans cet exemple il y avait une vieille branche morte. Elle était assez grosse, mais n’avait plus aucun intérêt car sèche. Cette branche d’une quinzaine de centimètre de diamètre a été coupée à la tronçonneuse. Pour faire bien il est important de découper une première partie de la branche en partie basse , puis une fois cette entaille faite taillez au niveau supérieur. Encore une fois un petit croquis est plus parlant:
principes de taille à la tronçonneuse

principes de taille à la tronçonneuse

Cette technique permet non seulement d’effectuer une taille nette en un seul bloc, mais aussi évite d’arracher une langue d’écorce le long de tout le tronc. Cela peut être fatal pour un arbre âgé.

2. Ensuite il a fallu se frayer un passage dans un enchevêtrement de branches internes. Pour cela glissez un seul plan de l’échelle dans l’arbre et faites le reposer sur le tronc. Attachez vous ! un harnais d’élagage avec une corde est indispensable.

Taillez ensuite les branches internes, et les branches n’ayant que peu de valeur ajoutée pour l’arbre car ne recevant pas assez de lumière.  L’ensemble des branches principales doivent drainer un maximum de branches secondaire allant directement aux extrémités.

Taille suivant l'angle des branches

Taille suivant l’angle des branches

Ensuite vous devez faire preuve de bon sens. A l’aide d’un bon sécateur de force, vous devrez effectuer les tailles en biseau sur les branches:

  • Retombantes, sur le schémas en bas à droite  voici une branche retombante.
  • Les branches ayant tendance à retomber et gênant la circulation en dessous (tonte…)
  • Les branches tertiaire ayant tendance à remonter (petits rejets) sur une branche secondaire. Vous devez guider la branche pour la rendre la plus horizontale possible à l’aide d’une sélection de l’acheminement de la branche: un bon exemple sur le croquis est la branche proche du NON;
  • enfin supprimez les rejets ou gourmands à l’extrémité de l’arbre. En général ceux ci apparaissent suite à une grosse taille l’année précédente ou parfois après une taille de structure comme je vous montre.
  • A gauche du croquis, vous pouvez voir l’idéal de la structure d’une branche à fruit d’un fruitier: aération, légèreté, maximum de soleil…

J’appelle l’ensemble de ces tailles des éclaircies. Car il ne s’agit pas de rabattre l’arbre comme vous pouvez le voir mais de garder la silhouette de base de l’arbre et de l’embellir en éclaircissant les branches.

Quel traitement effectuer après la taille des fruitiers?

Pour les cicatrices, je préfère laisser la nature faire les choses. Elle gère très bien les petites cicatrices de moins de 5 cm:

un bourrelet cicatriciel va se former et l’écorce va au fur et a mesure englober entièrement la cicatrice.

Pour les grosses cicatrices comme l’exemple de la grosse branche morte, il est judicieux d’appliquer un mastic cicatrisant. Les meilleurs que j’ai utilisé sont les tubes avec applicateur. Cette pâtre colle la plaie et durcie au contact de l’air. De plus l’emploi de ce tube est pratique lors d’une ascension.

Je vous conseille deux traitements presque obligatoire pour éviter la majorité des maladies. Vous devez effectuer deux traitements à la bouillie bordelaise.

  • Un premier traitement au printemps au sortir des feuilles, dès que les bourgeons font leur apparition
  • Un second à la tombée des feuilles. Cela permet d’éviter l’insertion des maladies dans les plaies générées par le pédoncule retiré de la branche.

Accessoirement, si vous remarquez des tâches noirs, je vous recommande un traitement au soufre. Principalement présent sur les rosiers, le Marsonia est aussi présent sur les poiriers et pruniers principalement. Ce champignon va se développer sur les feuilles en laissant des tâches noirs caractéristiques.

Enfin, lors de la récolte des fruits, prenez soin de ne pas laisser pourrir les fruits au sol, d’autant plus s’ils sont verreux. Ramassez-les régulièrement et évacuez-les en déchetterie.

Ce tutoriel est maintenant fini, vous savez comment entretenir vos arbres fruitiers de façon autonome. A vous maintenant de passer à l’action, et souvenez vous, prenez le temps tel que je vous ai montré en plusieurs journées, vous apprécierez d’autant plus à l’avenir un travail bien fait.

formation taille d'ornement
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

2 Responses to “Taille des arbres fruitiers + Traitements: le tutoriel complet

  • Bonjour,
    instinctivement j’ai toujours su ou crus que pour planter un cerisier la bonne période se situait entre février et mars car je pense toujours que quasi toutesur les plantes rentrent en hibernation pendant l’hiver.
    Toujours est-il que voilà j’ai mis en terre dans un bac de 35 cm sur 70 un cerisier nain le 15 février de cette année. Je ne l’ai pas taillé je le laisse tranquille. Pouvez vous me dire si j’ai bien fais?

    • Christophe Ghesquiere
      2 ans ago

      bonjour,
      un cerisier se plaira toujours mieux en pleine terre qu’en pot si vous le pouvez. N’hésitez pas à le replanter en pleine terre en ce moment, c’est la meilleure periode.
      cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.