Des questions suite à la formation “Autonomie au potager”

formation mauvaises herbes

Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de recevoir un mail d’une de mes clientes ayant suivi ma formation “autonomie au potager”.

De nombreuses questions restent en suspend et je souhaitait vous faire aussi profiter de mes conseils au travers de cet article:

C’est parti:

 

bjr

j’ai suivi les 3 modules de l’autonomie au potager
je trouve votre approche intéressante, les explications sont claires et à ma portée.
Merci beaucoup;)
Par contre, je suis un peu perdue et frustrée. Je pars en vacances le 18 juin pour 15 jours et j’ai encore beaucoup de choses à faire et à faire comme vous le préconisez. je n’ai pas de paillage juste du foin que je peux couper en morceaux ou des feuilles que je devrais sans doute broyer ???
Pas de problème, l’important est de pailler le sol pour protéger la terre. Suite aux semis, il est bon d’installer une fine couche de paillage. Si vous disposez de feuilles marron et sèches c’est idéal pour faire un petit paillage de surface. Les graines vont pouvoir germer  plus facilement avec le maintien d’un sol frais. Si vous avez la possibilité de broyer ce feuillage sec c’est idéal. Par contre, un feuillage vert, n’est pas a recommander. Le tissus étant vert, en se décomposant une fois broyé il risque de monter en température et griller vos petites racines. Dans ce cas préférez de la paille ou du foin sec broyé. L’idée, suite au semis, c’est de recouvrir vos graines d’une fine couche de paillage (1 à 2 cm ) puis d’augmenter progressivement le couvert en paillis une fois les graines levée.

j’ai 6 carrés de 1.20 sur 1m20 et une bande de 70cm sur 8m    au total j’ai 15 m²  plus des fraises sur une autre bande.

je rentre dans les normes d’un potager moyen.
Concernant les fraisiers ils sont installés sur une bâche noire et comme on part en vacances le 18 juin, on a mis une bâche transparente trouée pour avancer la production. est ce une bonne idée ? Nous débâchons quand il y a du soleil.
Les fraisiers en production fruitière sont installée comme vous l’avez fait sur une bâche.
Eux par contre utilisent une bâche blanche en extérieur pour éviter l’accumulation de chaleur au niveau des racines. Mais le fait de bâcher les cultures est une bonne pratique maintenant l’humidité de la  terre. Par contre , les producteurs installent en dessous de cette bâche un arrosage goutte à goutte.
Dans votre installation particulière, pas besoin d’installer de goutte à goutte, mais assurez vous que le sol soit bien arrosé avant de partir. Idéalement, je percerai légèrement cette bâche (avec une fourchette) pour permettre à l’eau de pluie de pénétrer un minimum. Par dessus la bâche un léger paillage sera nécessaire , surtout en plein été pour éviter de griller les racines.
Concernant le voile de forçage, je dirais qu’à présent, il n’a quasiment plus d’utilité a part la nuit. De mes observations, les producteurs de fraise ferment les tunnels la nuit let les ouvrent la journée. Vous devriez faire de même pour forcer vos fruits.
Si vous n’êtes pas présent durant une periode, enlevez le voile de forçage, car il faut toujours favoriser l’humidité et privilégier l’arrosage naturel pour avoir de beaux fruits bien charnu. Par contre en Bretagne, je ne connais pas assez le temps pour vous affirmer cette tendance. Je sais que l’humidité est très importante dans votre région, et parfois trop d’eau favorise les maladies. A vous d’en juger.
Vous nous avez donné l’idée d’un kiwi auto-fertile mais dans combien de temps ça va produire si on prend un plan chez planfor ?? on a 65 ans
Aucun conseil pour la mise en place, le tuteurage etc  on a des framboisiers contre un mur, peut on mettre un fil de fer au dessus et attacher le kiwi là haut plus tard ??
Voici une photo du plant juste après réception du colis et plantation:
plant de kiwi autofertile

plant de kiwi autofertile

Le kiwi est une plante a croissance rapide. Il ne faut pas s’attendre à une récolte dès la première année sur un plant de cette taille. Mais d’après mes observations chez mes clients des plants de 1 m de haut à la plantation ont produit leurs premiers fruits dès la 2 ème année. Et au bout de 4 ans une bonne récolte. Plusieurs autres clients ayant planté leur kiwi à mi ombre ou à l’ombre, n’ont jamais vu l’ombre d’un fruit. Les clients qui récoltent le plus de fruits disposent d’un pied de kiwi sur une pergola adossé à leur maison ou carrément contre un mur mais toujours orienté plein soleil.

formation mauvaises herbes

Effectivement, je n’ai pas développé le tuteurage. Votre idée est très bonne :

  • Commencez par planter quelques piquets ( piquets de cloture ou piquet en bois)
  • tendez 2 ou 3 fils à 1 m 1,4m et 1,80 m .
  • En dessous les framboisiers vont pouvoir produire et vous récolterez en partie supérieure vos kiwi.
  • Idéalement les fils doivent être en retrait par rapport à votre ligne de framboise. En effet, le feuillage des kiwi est assez dense et risque de faire un peu trop d’ombrage aux framboises. (les fils peuvent être tout contre le mur en décalé de 50 cm par rapport aux framboises par exemple)
votre concept Hors d’oeuvre, radis , maïs salade
légumes patates haricots
dessert fraises
 
C’est très bien tout ça mais un peu incomplet, j’ai mis des courgettes, concombre et potiron et potiron sur ma bande de 8m bâchée. J ‘ai mis 10 patates et 12 OIGNONS DE ROSCOFF AUSSI.
 Oui effectivement, c’est pour débuter, mais bien sur on complète au fur et à mesure. Par exemple, je viens de récolter quelques radis, et dans les trous formé par cette récolte, je viens de semer des poireaux. Et dans 3 à 4 semaines, je vais planter mes pieds de tomates au pied de chaque pied de maïs et ainsi économiser le tuteurage!
J’ai prévu de planter des poireaux en juillet, mais ils sont toujours minuscules dans mes carrés, pas d’endroit pour les mettre ailleurs et pas facile de butter, pensez vous que pailler ce serait bien, je rajoutai de la terre à mesure, mais pas top
En Bretagne, j’ai l’impression que la terre est assez pauvre et très sableuse.
L’objectif (certainement pour l’année prochaine) est de recréer un sol sur vos carrés à l’aide d’une lasagne (j’explique tout dans cet article)
Ainsi avec un sol beaucoup plus humifère vous aurez forcément de plus beaux légumes.
En tout cas le paillage est l’une des clés de la réussite. Cela permet avant tout de favoriser la dynamique du sol / faune du sol , tellement peu présente sur des sols labourés et séchés par le soleil.
j’ai semé des betteraves rouges depuis 10 jours, ça sort à peine, c’est en ligne. j’ai racheté des betteraves jaunes puis je resemer à la volée et dois je rajouter du paillage ?? apparemment vous n’arrosez pas ??  mais moi ça risque d etre du foin coupé faudrait il arroser après avoir mis le paillage ou avant ,?
Je paille toujours toutes mes cultures, c’est une règle n° 1!
Je n’arrose que très peu, généralement lors des  7 à 15 premiers jours s’il ne pleut pas. Et après 1 arrosage copieux par semaine. Pourquoi copieux? tout simplement pour forcer les racines à aller puiser l’eau en profondeur et ne pas se contenter de tisser des racine à la surface.
quand on vous voit semer 1/2 sachet de radis soit 20 grs c est sur quelle surface et combien de graines avez vous dans les autres sachets
 
par chez moi en bretagne impossible de trouver des sachets de 40 grs de radis je suis ridicule avec mes 2 grs alors loin de la densité et je suis perdue. donnez moi combien de poids de graines pour 1m² pour le mélange .
Je sème 5 Grammes de mélange par M2 après chacun juge de ce qu’il est nécessaire pour lui et suivant les variété choisies le semis peut être plus éparse. Pour vous faire une idée, voici après 1 semaine , plantation des fraisiers effectuée.
 densité de plantation

densité de plantation

On peut voir une répartition assez homogène du semis. Pour être encore plus homogène un semoir serait idéal.

On peut observer les graines de radis levées, les premières graines de cresson lever, les haricots en feuille et au milieu les pieds de fraisiers.

formation taille des fruitiers

Pour récapituler, j’ai installé sur 10 m2= 30 G de radis, 20 Gr haricot, 10 gr mesclun , 1 à 2 gr d’autres plantes ( ciboulette, poireaux …)

 

Je vais semer des mufliers en ruban de graines (de chez lydl) que je trouve très pratiques, et ça revient même la seconde année. Mais malgré tout, c’est trop de travail.
Voilà, on cherche la simplification même en retraite………..et je pense que vous êtes en très bonne voie pour faire perdurer le jardinage. tellement de gens le font 2 à 3 ans et c’est tout
Oui simplifions pour mieux récolter. Au potager, je réfléchi toujours pour récolter le maximum en faisant le moins possible!
merci à vous et bonne culture!
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 JE VOUS OFFRE  MES 2 LIVRES GRATUITEMENT

                

Dites-moi à quelle adresse les envoyer?

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité