Quel produit utiliser pour le jardin

On se demande souvent quel produit utiliser pour le jardin. Pour telle ou telle maladie. Pour tel ou tel dévastateur. Et au final on ne sait jamais quel produit est efficace. Beaucoup de clients sont souvent bien plus fourni en produit que moi même. Parfois je suis même étonné de la quantité de produits même systémiques qu’ils ont dans leur cave ou dans leur garage. J’ai même des clients qui sont de vrais chimistes avec tout ces produits et pourraient presque créer une bombe tellement ces produits sont forts.

Quel produit choisir/utiliser pour le jardin?

Maintenant faisons un point dans votre garage, dans votre cave, enfin là ou vous stockez tout vos produits pour le jardin. Soyons clair, vous ne savez jamais lequel choisir lorsque vous avez à en choisir un. Surtout quand vous voyez apparaitre une maladie, un symptôme assez bizarre que vous n’aviez jamais rencontré auparavant.

Et le vendeur de la jardinerie a beau vous proposer tel ou tel produit, vous vous rendez compte qu’il n’y connait qu’un peu plus par rapport à vous. Mais qu’au final il est incapable d’affirmer telle ou telle maladie à partir de la feuille malade que vous lui aviez rapporté.

C’est pourquoi je vais dans les prochains jours vous proposer une formation sur les ravageurs et maladies. Car pour avoir un minimum de maitrise dans ce domaine si vaste, il faut connaitre un minimum de choses.

Privilégiez le bio, le naturel

J’ai toujours tendance a privilégier le biologique ou les produits naturel. Surtout lorsque je me rends compte du mal que les produits chimiques systémiques et de contact font sur notre organisme.

Laissez-moi vous expliquer quelque-chose. Au printemps, je rentrais chez moi après le travail, et chaque fois, c’était le mal de tête qui me prenais. Au début, je croyais que c’était le soleil, puis j’ai mis la faute sur le travail pour arriver à la conclusion que ni l’un ni l’autre étaient responsables. Les traitements insecticides, acaricides, traitement totaux herbicides étaient les premiers responsables.

Je m’en suis vite rendu compte après avoir fait le plein de mon pulvérisateur. Juste l’inhalation de celui ci m’a fait avoir un douloureux mal de crâne. Il faut dire qu’à l’époque les doses n’étaient pas vraiment respectées.

Et puis j’ai dit merde à tout ça, j’en ai eu marre de tout ces produits à la con qui me bousillaient la santé, pour satisfaire un résultat auprès des clients.

Maintenant, j’ai un raisonnement totalement inverse. Plus la peine de me parler d’un seul produit trop chimique. Je n’utilise quasiment plus que des produits utilisables en agriculture bio ou ayant aucune nocivité.

formation mauvaises herbes

Je me suis renseigné, documenté, et formé aux nombreuses alternatives permettant de protéger durablement son jardin par quelques concepts simples et produits très efficaces mais pourtant tellement naturels.

Aujourd’hui, je traite toujours les fruitiers, arbustes et plantes du jardin. Et du fait que je suis paysagiste, je traite toujours 10 à 20 fois plus que tout le monde. Mais plus aucun mal de tête. Parce que j’utilise simplement ce qui se fait de plus naturel pour lutter contre les ennemis du jardin.

Même en me sollicitant beaucoup plus vis à vis de ces produits, je me mets beaucoup moins en danger pour mon futur, mes poumons, ma santé en raisonnant ainsi. Et vous devriez faire de même.

Même si vous employez un produit qu’une fois par an. Les coccinelles n’ont besoin d’être tuées qu’une fois pour ne plus agir en faveur de votre jardin.

Imaginez le pire pour n’utiliser que le meilleur

Certains produits arrivent a éradiquer des populations entières d’insectes, en une seule pulvérisation.

Et d’ailleurs certains clients sont fier d’avoir réussi à résoudre leur problème d’insecte aussi rapidement grâce à ce type de méthode.

Moi, ça me fait bondir. Car si ce produit a réussi facilement a faire mourir autant de bestioles d’un coup, vous ne pensez pas que c’est dangereux pour les enfants qui passent dans votre jardin? Vous savez, ces enfants qui mettent tout à la bouche y compris le feuillage. Vous ne croyez pas que le simple fait de manger, de respirer l’air à proximité du produit pulvérisé le soir même ne risque pas d’engager quelques troubles chez vous ? même mineurs.

Et puis parfois certaines personnes cultivent un potager avec l’emploie de tant de produits d’engrais et de anti “tout” qu’ils oublient que ces légumes finiront dans leur estomac.

Si vous aimez les produits bios, les produits sains, alors pourquoi vous n’avez pas perdu l’habitude de mettre cet engrais coup de fouet pourtant tellement efficace?

Pourquoi continuez vous à acheter vos jeunes plants hybridés que l’on retrouve facilement en jardinerie ?

Pourquoi continuez vous à rincer vos légumes avec plus d’eau que le légume en a besoin pour pousser? Certainement à cause d’une habitude de société.

Alors maintenant, faites le point des produits que vous aviez déjà utilisé et essayez de trouver une alternative un peu plus saine à chaque produit. Vous verrez qu’il n’est pas si difficile de faire de la chimie avec des produits naturels!

Et s’il vous plait, si vous décidez de changer de mode de traitement de votre jardin, ne jetez pas tout ces produit nocifs à la poubelle. Ils doivent être apportés à la déchetterie et seront traité comme des produits chimiques nocifs.

 

formation taille d'ornement
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.