Mon arbre risque-t-il de tomber avec la tempête

J’espère que cet automne se passe bien du coté de chez vous.
Je souhaitais parler avec vous de risque de chute d’arbre. Car le sujet revient régulièrement en commentaire, et je vais vous donner mon avis concernant cette crainte populaire.

Mon arbre risque-t-il de tomber ou de se faire arracher avec la tempête?

Ma réponse est mitigée et dépend bien sûr des circonstances et des variétés.

Il faut d’abord comprendre que l’ancrage des feuillus est toujours bien plus profond et conséquent que l’ancrage racinaire des conifères.
En effet, les sapins, Picea abies, Abies nordmanniana, …
les cèdres, Cedrus deodara, Cedrus atlantica…
les pins , Pinus nigra austriaca, Pinus pinea…
ont tous un chevelu racinaire de surface.
La plupart n’ont pas de pivot (c’est une racine principale plongeant vers le fond).
Cela rend ces arbres généralement sensibles au vent. Surtout les sapins.
Lorsqu’il y a une tempête, les premiers à tomber sont généralement les sapins isolés ou subissant le plein vent.

Le deuxième cas de menace face aux tempêtes : les arbres malades et peu vigoureux.
Généralement les premiers signes d’alerte sont :
– des branches mortes dans l’arbre,
– un feuillage jaune et bien moins vigoureux
– un tronc qui se desquame
– Une structure qui penche de plus en plus.

Tous ces signes doivent vous alerter quant à la dangerosité de l’arbre.
Et souvent, l’intervention de l’homme sur les plantes a des conséquences néfastes.
Beaucoup pensent qu’un étêtage d’arbre protège d’une future chute.
Et justement, c’est à ce moment-là que l’arbre devient bien plus sensible aux maladies, et ne bénéficie plus des bienfaits de la dominance apicale.
Un arbre étêté supprime autant de racines que de branches coupées.
Et s’il s’agit d’une branche principale qui est étêtée, c’est le pivot que la plante délaisse. Entrainant une grande instabilité face au vent.

Les solutions :

Souvent, en remontant les branches, (en coupant les branches basses) on limite l’emprise au vent, tout en laissant la partie haute indemne.

Un élagage raisonné reste encore la meilleure solution. Il consiste à supprimer une branche sur trois. Supprimer la plus poussante des trois sans dépasser des tailles de branche de 5 à 7 cm de diamètre .

Dans le cas d’arbres malades, affaibli ou en partie arraché par la tempête, l’abattage reste encore la solution, certes radicale, mais préférable.
Pour vous donner un exemple, je n’ai jamais proposé d’étêter un sapin chez des clients, je leur ai toujours proposé l’abattage comme vraie solution
Surtout lorsque l’arbre est à proximité de la maison. Malheureusement encore beaucoup trop de paysagiste étêtent des arbres sans vergogne.
Laissant des « totems » à la place d’un bel arbre.

Je vous invite à réfléchir à vos arbres et agir de façon raisonnée quant à l’avenir de votre jardin.
Pour en apprendre beaucoup plus sur la taille et les gestes respectueux des plantes. j’ai réalisé une formation complète sur la taille d’ornement.
Et ce week-end seulement la formation » taille d’ornement », la formation « plantation » et la formation « un jardin sans mauvaise herbe » sont en promotion.
Ce pack de trois formations est l’essentiel à connaitre lorsque l’on veut maitriser l’art du jardin comme un vrai professionnel.
Vous pouvez rejoindre ce pack de formation ici

Et encore merci à tous ceux qui me soutiennent et se forment au travers de mes formations jardin.

Laisser un commentaire

The maximum upload file size: 300 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here

Ce site web utilise des cookies pour que l'utilisateur ai une meilleure expérience d'utilisation. En continuant la navigation sur ce site vous consentez à l'acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.

ACCEPTER
politique de cookies