Maladie du prunier

maladie prunier

maladie prunier

Le prunier est un arbre assez rustique qui ne tolère pas souvent l’humidité. Il aime les sols profonds, humifères et non lourd. Il a quasiment les mêmes maladies que le pommier. Voici en détail les maladies du prunier.

Le Coryneum du prunier

Ce champignon aux tâches rondes rouge, voir violacées sur la face supérieure des feuilles et présent sur la nervure centrale survient après de longues pluies froides alternées aux chaleurs de l’été.
La meilleur lutte consiste à ramasser les feuilles au sol, d’irriguer le verger après la récolte. En règle général la protection des traitement à la bouillie bordelaise suffit pour prévenir de cette maladie. Vous pouvez ajouter des traitements aux oligo-éléments. Les macérations de plantes ont aussi un bon effet sur ces champignons.

LA TORDEUSE ORIENTALE SUR PRUNIER

tordeuse sur prunier

tordeuse sur prunier

Apparait du début du printemps jusqu’au début de l’été. Les rameaux se flétrissent car la larve creuse des galerie dans les fruits.
Pour lutter contre la tordeuse, le Bacillus de thuringiensis est efficace. Je vous conseille aussi d’éviter les excès d’azote et d’effectuer vos tailles en « vert » sur vos arbres.

OÏDIUM

Ce Champignon apparait durant l’été lorsque les températures sont chaudes et l’air assez sec. Il peut apparaitre aussi lors de grandes périodes de séchersse.
La plupart des végétaux sont atteint sur la face inférieur puis supérieur par un feuillage sous forme d’amas farineux blancs. Les fruits peuvent aussi être attaqués.
L’oidium est assez facile à supprimer. Tout d’abord en effectuant l’irrigation de vos cultures (aspersion) et en éloignant chaque plantes les unes des autres. Les traitement au soufre marchent très bien et sont totalement sans danger. Il doit être effectué lors du durcissement du noyau et peut être répété deux fois avant la récolte. Evitez tout traitement 3 semaines avant la récolte.
Gommose du Prunier
Apparaissant généralement sur les anciens prunier, la gommose apparait à l’aisselle des branches ou au niveau des bourgeons. Il s’agit d’une boule de sève agglutinée. Il n’y a rien d’affolant, mais c’est souvent le résultat d’un stress de l’arbre : taille trop sévère, viellissement …
La plupart du temps lors de l’apparition de gommose sur prunier, il est temps de changer la plante: abattez l’arbre et remplacez le par un nouveau fruitier plus vigoureux.

formation mauvaises herbes

COCHENILLES SUR PRUNIER

Assez rare mais apparaissent parfois. Les cochenilles sont assez caractéristiques par leur bouclier de cire blanche qu’elles sécrètent. De nombreuses variété s’installent sur le prunier. Le meilleur moyen de lutter contre cet insecte est de maintenir à proximité une bande non fauchée permettant d’attirer les ennemis naturels de la cochenille: (coccinelles, chrysopes, syrphes, mésanges…). Les traitements d’hiver à base d’huile blanche sont assez efficace, et en cas d’invasion l’été, un traitement d’été ( arbofine – Samabiol) peut permettre de se débarrasser du problème.

PUCERONS SUR PRUNIER

Les grosses attaques de puceron affaiblissent l’arbre. L’arbre réagit fortement, par l’enroulement du feuillage et parfois par l’enroulement des tissus: tiges, nécroses…
Les pucerons s’installent généralement sur les pousses de l’année. Ils adorent les nouveaux tissus, il est donc important d’éviter les apports d’azote trop importants. 
En évitant la présence des fourmis, les pucerons deviennent assez fragiles face à leurs prédateurs. Engluez le tronc de vos fruitier à l’aide d’un scotch marron et de glu et vous éviterez aux fourmis de monter. En maintenant une certaine diversité dans votre verger, vous n’aurez pas de mal à maintenir les ennemis naturels des pucerons.
Pensez à badigeonner les troncs à la chaux durant l’hiver , vous pouvez aussi badigeonner d’huile blanches pour détruire les oeufs qui hibernent sous l’écorce.
Pensez à être attentif juste après le débourrement. C’est à ce moment que vous devez traiter à l’aide d’un insecticide naturel de type pyrethrine ou roténone , vous ne serez plus ennuyé par la suite.

MONILIOSES DU PRUNIER

C’est une des pourriture les plus communes sur prunier. C’est la pourriture des fruits une maladie du prunier commune. Le champignon s’introduit juste après la tombée des pétales dans la plante. Vous retrouverez sur les fruits des cercles concentriques et une pourriture brune molle. Le fruit fini par se momifier et restent généralement attachés à l’arbre.
Pour lutter contre cela, éviter les arbres trop rapprochés, aérez le verger, évitez les blessures, et les apports d’azotes trop concentrés.
Les traitements à  la bouillie bordelaise sont assez efficaces, Il est important de l’appliquer lors de la floraison et pensez à bien entourer chaque amas de fleurs;
Par la suite l’argile (kaolinite) additionné au soufre donnent des effets notoires.

CARPOCAPSE

A l’image des pommiers, le carpocapse attaque aussi les prunes. Le meilleurs est encore de capter les adultes avant qu’ils ne pondent. Le facile de thuringiensis n’a pas d’effet sur  la larve car elle n’ingère pas la matière végétale avant d’atteindre les fruits. La roténone peut avoir un bon effet contre le carpocapse mais les insecticides végétaux sont a proscrire à cette époque de l’année ( juste avant récolte).

formation taille d'ornement
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

2 Responses to “Maladie du prunier

  • Il y a 4 ans j’ai planté un prunier lequel ne s’est jamais développé. Chaque année je constate que des branches se dessèchent et meurent. Que me conseillez-vous de faire pour annihiler ce problème ?
    Merci pour votre réponse

    • Christophe Ghesquiere
      1 année ago

      Bonjour,
      L’arbre a certainement un champignon assez difficile a supprimer. Essayez de supprimer les branches desséchées et de les évacuer bien loin de votre jardin.
      Et si beaucoup de branches ont déjà été atteintes. Le mieux est de replanter un nouveau prunier en choisissant une variété locale et résistante ( a voir dans les pépinières locales)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.