Comment faire ses propres semences potagères?

J’ai longtemps cru que les semences devaient absolument être achetées en magasin. Et que récolter ses propres semences pour l’année suivante pouvait nuire à nos récoltes.

Pourtant, il n’en est rien. En effectuant sa récolte de graine chaque année vous favoriser la résistance de vos plantes aux maladies, à la sècheresse, et au climat de votre terrain.

Quelles graines récolter?

Le premier gros souci que l’on rencontre lorsque l’on veut faire ses propres graines potagères, c’est que l’on ne sait pas quelles graine garder et quelles graine jeter.

Il faut tout d’abord savoir la provenance de votre plante.

D’une façon générale, l’ensemble des plante F1 sont des plantes issues d’hybridations. Celles ci donnent des graines non ressemblant à leur mère.

L’ensemble des autres plantes d’espèce original peuvent être multipliées par semis à l’infini et garderont la quasi totalité des gènes de la plante mère.

Pour cela il est important de choisir vos sachets de graine et d’éviter à tout prix les hybrides F1.

Idéalement pensez à utiliser des sachets de graines d’héritage. Ces graines vous assureront une pérennité de la saveur et de la qualité des fruits récoltés.

Si par contre vous préferez lancer vos culture avec des jeunes plants, alors assurez vous que sur l’étiquette il n’est pas écrit de “F1” ou hybride…

Comment récolter ses propres graines?

 

Plusieurs cas de figures sont possibles.

Le cas des grosses graines:

Dans ce cas, les graines ont besoin d’un temps de séchage avant de les mettre en sachet.

C’est notamment le cas des haricots.

Pour ma part lorsqu’une variété m’intéresse, je maintient 10% de ma récolte sur les plus beaux pieds de haricots. Je laisse les fruits arriver plus qu’à maturité. J’attends que les gousses se dessèchent pour assurer la maturité des graines.

formation mauvaises herbes

Une fois les gousses bien jaunes et sèches, je procède à la récolte des graines. Je laisse ensuite sécher l’ensemble des graines sur une assiette durant 2 à 3 jours au soleil, ou derrière une vitre à l’automne. Et lorsque les graines sont bien dur, je les mets en sachet. Si possible préférez les sachets papier que le plastique (c’est plus respirant).

Utilisez le même processus pour les cucurbitacées, et autres grosses graines: laissez bien le fruit arriver à très grande maturité, même si celui ci devient bien plus gros qu’à l’origine (ex concombre, courgette, cornichon…)

Le cas des petites graines

Dans le cas des petites graines, pas besoin de temps de séchage. Les graines peuvent être ensachées directement : exemple , les graines de salades. Lorsque la fleur est fanée, en 3 semaines généralement les graines arrivent à maturité. Attendez que la tête soit bien marron et sèche. Il ne reste ainsi plus qu’à cueillir les corymbes de graines et de les tourner entre deux doigts pour laisser tomber des centaines de graines.

Avec ce procédé un seul pied de salade peu produire généralement plus d’une centaine de graine facilement.

Pour les graines de type tomates ou autre avec chair, je vous conseille de récolter graine plus chair, et de mettre ce mélange dans un bocal refermable avec un peu d’eau. En 1 à 3 jours, un début de fermentation aura lieu, permettant aux graines de se détacher de la chair. Prenez ensuite une passoire et nettoyez les graines de la chair.

Laissez les graines sécher sur une assiette durant au moins une journée, et le tour est joué. Vous pouvez ensacher.

Stockage des graines

Il est important que les graines subissent une periode de froid suite à la récolte. Il s’agit de la dormance des graine. Cette étape est primordiale si vous voulez une bonne reprise au printemps. Installez donc vos sachets de graine au sec dans une pièce non chauffée de votre habitat. (grenier, cave, garage, cabanon…)

Dès la bonne saison de retour vous pourrez semer l’ensemble des graines récoltées l’année précédente. N’oubliez pas que les graines potagère n’ont pas une durée de vie très longues comme les arbres. Au bout de plus de 2 ans le taux de germination sera bien réduit. Alors de les oubliez pas au placard!

 

formation taille d'ornement
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

4 Responses to “Comment faire ses propres semences potagères?

  • charolle
    3 ans ago

    Bonsoir
    je vous ai envoyé deux foixs mon Email charollecal@aliceadsl.fr pour
    l’envoi des guides et je n’ai rien reçu
    Merci

    • Christophe Ghesquiere
      3 ans ago

      Bonjour,
      l’envoi se fait automatiquement si votre adresse ne reçoit pas les mails, vérifiez vos spams ou sinon essayez avec un autre e-mail. cordialement,
      christophe

  • Bosson René
    3 ans ago

    J’aimerai avoir des précisions sur le produit de cicatrisation dont vous parlez dans votre cours sur la taille des pommiers.
    avec tous mes remerciements.
    RB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.