Culture en lasagne: un jardin en lasagne

culture en lasagne

culture en lasagne

La culture en lasagne est une technique bien spécifique nécessitant une certaine maitrise des proportions et surtout savoir quoi mettre dans son sol.

Cette technique permet d’enrichir rapidement des sols pauvres sans avoir à utiliser le labour. Des couches successives d’éléments doivent se superposer pour permettre aux micro-organismes de décomposer le tout. Ce type de culture est très intéressant pour la production de légumes nécessitant une bonne fumure.

La culture en lasagne est assez novatrice car elle introduit une notion de recyclage des déchets végétaux. C’est une pratique qui a maintenant fait ses preuves et qui donne des résultat très satisfaisant vis à vis des récoltes au potager.

Si vous ne disposez pas d’un sol, vous pouvez en créer un de toute pièce grâce à cette technique. De même si vous disposez d’un sol calcaire ou argileux et très pauvre en matière organique, alors cette méthode vous simplifiera grandement la tâche.

La culture en lasagne: qu’est ce que c’est?

Le principe est simple, il s’agit d’alterner sur un sol nu non labouré:

  • une couche de fumier, ou de matière noir ou brune décomposée (compost, vieux terreau, etc)
  • une couche d’éléments carbonés de type broyat de branches, petits déchets de branches
  • une couche de déchets verts de type tonte, végétaux herbacés etc.

C’est finalement le principe de la constitution d’un compost qui respire, et qui se décompose bien.

Or dans le cas de la lasagne, il s’agit de créer l’ensemble de son jardin cultivé à l’aide de couches successives.

En général, je fais deux couches des trois éléments  et je fini par une couche de compost bien décomposé.

Attention, la préparation d’une lasagne doit être effectuée au printemps ou à l’automne. Il doit être effectué à froid, car généralement, on plante directement sur ce support qui n’a pas terminé sa décomposition.

Si vous réaliser une lasagne à chaud ( durant les periodes estivales) vous risquez de griller l’ensemble des végétaux plantés.

Beaucoup préconisent d’installer des cartons à même le sol pour “étouffer les mauvaises herbes” avant d’effectuer les couches successives de matières. Je trouve cette méthode contradictoire car le carton est une barrière arrêtant les vers de terre et autre micro organismes du sol permettant la décomposition de la lasagne. Préférez installer votre lasagne directement sur un sol nu. En effet, ainsi vous allez permettre un enrichissement progressif de votre sol en très peu de temps.

Pourquoi choisir la culture en lasagne?

J’écoutais une conférence de Pierre Rabhi qui rappel qu’aujourd’hui, nos sols ont été tellement utilisé et épuisé par l’agriculture moderne qu’ils ne détiennent maintenant que moins de 3% de matière organique. Alors que dans les année 1950 ceux-ci avaient plus de 7% de fertilité. Aujourd’hui tout les fruits les légumes et les productions de notre pays sont dopés à grand coup d’engrais et de nitrates.

En choisissant la culture en lasagne, vous allez contribuer à l’enrichissement de votre sol pauvre. Vous allez inviter les micro-organismes dans votre potager, dans vos massifs de vivaces. Et c’est à ce moment que vous allez enfin voir vos récoltes augmenter, vos floraisons plus abondantes, etc.

On choisit aussi la culture en lasagne si l’on veut reproduire un effet déjà présent naturellement: observez la nature, en forêt ces trois couches se succèdent chaque année, humus, branchage feuillage brun, couche verte. L’idée c’est aussi supprimer le travail mécanique du jardin : plus de bêchage, plus de piochage. Les couches sont successivement posées et peuvent être superposées à l’infini. Le plus important est de maintenir un équilibre entre matières carbonées et matières azotées.   A terme vous allez maintenir deux couches générales : une litière de fond déjà plus décomposée car plus ancienne, et une litière de surface très aérée.

Les avantages d’une culture en lasagne

Cette culture a de nombreux avantages et très peux d’inconvénients. Citons les bénéfices:

  • Tout d’abord, ce mode de culture permet de récupérer tout les déchets végétaux du jardin. C’est réellement un gain de temps et un vrai plaisir à construire ces lasagnes en couches. C’est aussi un vrai gain au niveau de votre sol. Car au lieu d’exporter toute la matière de votre sol en déchetterie, vous la restituez à une zone de votre jardin que vous souhaitez cultiver.
  • La culture en lasagne, contrairement à la majorité des sols est drainante, mais retient bien l’eau nécessaire aux plantes. Cette couche riche comporte assez d’aérations (broyat, brindilles) mais assure aussi la rétention d’eau ( matière verte, matière brune). Si vous disposez d’un sol sableux ne retenant aucune eau ce type de support améliorera grandement vos résultats. Si au contraire, votre sol est lourd et caillouteux, vous trouverez aussi de grands avantages à cultiver en lasagne.
  • La lasagne est surélevée. Et de ce fait, elle accumule beaucoup plus de chaleur qu’un sol simple. La surface de terre recevant des rayons du soleil est plus importante au m2 ce qui permet parfois de cultiver certaines cucurbitacées et autres légumes de soleil dans des régions assez froide. J’ai d’ailleurs un client qui récolte chaque année quelques melons en plein cœur de la haute Savoie grâce à ce type de support.

N’attendez plus pour vous lancer!

 

culture en lasagne

une lasagne achevée prête à être plantée crédit photo : lesateliersenherbe.com

Maintenant, c’est à vous de vous lancer dans cette aventure: si vous aimez cultiver votre potager pourquoi ne pas essayer la culture en lasagnes? Vous n’avez rien à perdre. Commencez avec une petite surface “d’essai” pour débuter.

Profitez de cette fin d’été et de l’automne pour garder les déchets de taille, broyat, compost, fumier, et commencez à former les couches successives à chaque fois que vous effectuez une tonte:

  1. installez une couche de fumier/composte, une couche de broyat fraichement produit /branches et brindilles, puis une fois votre tonte effectuée, répartissez les débris de tonte sur la dernière couche. Pensez à arroser régulièrement la lasagne
  2. Répétez  15 jours après, (lors de la seconde tonte) une seconde couche avec matière brune, broyat de feuilles broyat de branches/brindilles, déchets verts.
  3. Finissez votre lasagne par une bonne couche de compost/matière bien décomposée/ancien terreau. N’oubliez pas d’arroser régulièrement.

La dernière couche de matière noir/brune est indispensable. J’ai remarqué que les semis lèvent bien plus facilement. Et cette dernière couche bien plus compacte évite la venue trop rapide de mauvaises herbes.

 

Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

4 Responses to “Culture en lasagne: un jardin en lasagne

  • je vais essayé sur un carré pour voir ce qu’il en ai, il faut des épaisseurs de combien en moyenne?

    • Christophe Ghesquiere
      4 années ago

      Bonjour,
      En général il faut entre 5 à 10 cm par épaisseur, soit au final une butte de 30 à 40 cm de haut

  • Michelle ceccarini
    4 années ago

    Une fois que l’on a installé la lasagne et planté les vivaces, comment procède t’ on l’année suivante. Faut il a nouveau amender le sol ?

    • Christophe Ghesquiere
      4 années ago

      Pour ce qui est des massifs déjà plantés sur une lasagne, le mieux c’est d’ajouter du paillage fin de type broyat de branche autour de chaque plante durant l’été. Cela évite la croissance des mauvaises herbes, et chaque année, le broyat de branche se transforme en humus. A l’automne, j’aime installer du broyat de feuilles, et au printemps, j’installe plutôt un mélange de broyat de branches sur une petite couche de déchet de tonte.
      Vous pouvez répéter cela chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.