Créer un poulailler en bois : fabriquer un poulailler de A à Z

Dans cet article, je vais vous expliquer comment fabriquer un poulailler de A à Z. C’est moi même qui ai eu l’idée de créer un poulailler en bois. Quand on voit le prix des poulaillers dans le commerce, l’idée de le construire nous permet d’éviter des frais importants tout en optimisant la robustesse d’un poulailler en bois de haute qualité.

Si vous êtes plutôt bricoleur, ce type de construction ne devrait pas vous poser de problème. Si cependant, vous souhaitez vous lancer dans la création d’un poulailler sans aucune connaissance en bricolage, vous risquerez de rencontrer quelques problèmes.

Les matériaux nécessaires à la fabrication d’un poulailler en bois

Pour la création de ce poulailler, j’ai utilisé de nombreux matériaux de récupération:

  • En déchetterie j’ai récupéré des plaques de polycarbonates permettant de faire la toiture
  • Une plaque de contreplaqué marine 2 m x 3 m récupéré en déchetterie
  • 6 mini charnières pour les portes et accès
  • Quelques profilés alu en u pour la fixation de la porte d’entrée et de sortie des poules.
  • Du grillage à poule en rouleau. Un simple rouleau de 10 m x 1 m est suffisant.
  • Des tasseaux de bois 2cm x 2 cm récupéré.
  • des planches de bois récupérées pour faire l’embase du poulailler.
  • De l’isolant mince pour réaliser l’isolation de l’intérieur du poulailler.
  • De la laine de roche pour isoler en dessous du sol du poulailler (au premier étage)

Bien sûr, au niveau des outils, vous devrez vous munir d’une bonne scie (idéalement une scie sauteuse et une scie circulaire ou à onglet), un mètre, un marteau, une visseuse, un pistolet à colle chaude pour fixer l’isolant mince, et d’un bon paquet de patience!

La fabrication du poulailler en bois

J’ai malheureusement pas fait de photos pour vous montrer l’avancement de mon poulailler mais voici un aperçu du rendu final.

Poulailler en bois fini (Partie nuit et mangeoire)

le rez de chaussée

Voici le poulailler une fois la partie abritée et fermée pour la nuit. Il inclue en bas un espace abrité en cas de pluie avec la mangeoire et un abreuvoir. D’ailleurs après avoir essayé plusieurs modèles je vous conseille celui-ci qui fonctionne très bien et ne nécessite pas d’être changé chaque jour.

Dans cette partie basse, j’ai ajouté 2 portes d’accès avec des charnières et un petit verrou. On ne les voie pas sur la photo car ce sont des modifications que j’ai fait par la suite.

La base du poulailler est très importante et doit être faite en planches solides et assez épaisses pour éviter que les renards puissent gratter pour entrer.

J’ai ensuite monté un petit escalier avec une pente douce pour accéder à l’étage. Cela n’a pas été simple car un escalier en une seule pente était trop raide pour les poules, j’ai donc dû le diviser en deux parties et ensuite le solidariser et visser l’ensemble. Après 9 mois d’utilisation cet escalier est toujours fonctionnel même s’il a changé de couleur!

Premier étage du poulailler

Comme vous pouvez le voir, au premier étage j’ai aménagé une petite terrasse à poule. Cet élément n’est pas obligatoire, mais je trouvais intéressant de permettre aux poules une plateforme, suite à la montée raide de l’escalier. L’accès à l’espace fermé se fait par une trappe.

Poulailler surélevé et vue sur la trappe d’entrée

Comme vous pouvez le voir l’accès au niveau supérieur se fait par une trappe. J’aurais pu faire l’ouverture de façon latérale, mais j’ai préféré la faire de façon verticale. Cela évite à la paille de s’insérer dans le profilé en U qui retient la trappe. Tout le poulailler fermé est en contreplaqué marine avec une structure porteuse en pin. Pour ceux qui souhaitent réaliser le même je vous conseille de mettre une imprégnation/saturateur sur le bois avant la pose du grillage. Car par la suite, cela deviens très complexe. Une fois L’ensemble de la structure porteuse posée, j’ai installé le grillage à poule. Une première bande faisant le tours du bas, et une seconde bande faisant le tour du haut, et enfin le dessus. Pour le fixer j’ai simplement utilisé des mini clous fins que je tape de moitié et que je tords et enfonce dans le bois. Avec le temps j’ai trouvé judicieux de recouvrir le dessus de la terrasse avec un plexiglas/polycarbonate. Les poules disposent d’un espace à l’abri plus grand en cas de pluie.

Intérieur du poulailler et isolation

Voici une vue de l’intérieur du poulailler avant que j’installe l’isolation. Les finitions ne sont pas forcément au rendez-vous mais l’espace est fonctionnel.

Intérieur du poulailler fabriqué maison

Vous pouvez voir la conception assez simple de l’intérieur du poulailler. J’ai aménagé un espace suspendu. Je voulais faire un perchoir, mais finalement mes poules ne l’utilisent pas souvent. L’intérieur doit être isolé de la lumière et du froid. La toiture étant en polycarbonate, j’ai ensuite installé l’isolant mince par collage à la colle chaude et au pistolet à silicone. La lumière ne passe pas et les poules sont bien au chaud l’hiver. D’ailleurs pour information, nous sommes en janvier et elles continuent de pondre des œufs régulièrement.

isolation poulailler

L’isolation du dessous du poulailler est assez épais avec un bon rembourrage de laine de roche. Et par dessus ça, j’ai installé une planche de contreplaqué marine pour tenir le tout.

Au niveau des accès ne vous embêtez pas à installer de l’isolant mince ni autour de la porte d’entrée du poulailler, car chaque matin avant de leur ouvrir, les poules donnent des coup de becs dans l’isolant et finissent par le détruire sur ces parties.

Porte d’accès pour le nettoyage de la paille du poulailler

Voici un élément important à bien prendre en considération: une porte d’accès pour le nettoyage de la paille. L’accès dois être large et permettre la manutention et l’entretien du poulailler facilement. Car effectivement le nettoyage et changement de la paille s’effectue tout les 4 – 5 jours environ. Ici, avec une paire de gants et un seau on peut enlever et verser directement la paille en la laissant tomber dans le seau. L’installation de la nouvelle litière est aussi facilitée.

Espace vitale pour des poules en bonne santé

Dès le premier jour, j’ai remarqué que les poules nécessitaient un grand espace, je n’ai pourtant pas voulu les laisser en liberté tout le temps étant donné que nous habitons dans une zone assez urbanisée. Et je ne souhaitais pas laisser les poules dans un petit espace de 3 m2. J’ai donc opté pour un doublement de la surface de poulailler abrité. Et leur permettre un enclos de 15 m2 environ. Avec un tel espace les poules sont heureuse.

L’enclos des poules

Enclos des poules et espace abrité

On peut voir l’enclos à gauche . C’est un espace suffisamment grand pour deux poules. En général il faut compter 10 m2 par poule environ. Nous en avons seulement 2, et cet espace est suffisant. Pour réaliser l’enclos j’ai acheté ce type de grillage à enclos. Pour le prix il est correct, cependant les tiges ne sont pas assez solides et nécessitent d’être attachées ou renforcées par des fers à béton par exemple. Mais au niveau de la hauteur et de la résistance c’est un très bon matériaux.

Dans l’enclos j’effectue mon compost. C’est après avoir remarqué que les poules adorent gratter fouiller et retourner le sol que j’ai arrêté de les changer des place pour qu’elles disposent de l’herbe fraiche. En effet, ce qu’elles recherchent en particulier ce sont les vers de terre. Et pour avoir à disposition une grande quantité de vers, il n’y a rien de mieux qu’un compost. Du coup, nous avons décidé de mettre tout nos déchets de cuisine, et déchets de tontes, déchets végétaux. Et a chaque fois elles raffolent de matière fraiche. Et lorsque cette matière se composte, les vers de compost se reproduisent au grand plaisir des poules. Le sol a tendance cependant a être compacté par piétinement. Il faut donc l’aérer régulièrement afin que les poules puissent de nouveau gratter fouiller et trouver leur bonheur.

Un espace abrité supplémentaire

J’ai réalisé un espace à droite de l’image pour compléter l’espace de poulailler. Car je me suis aussi rendu compte que lorsqu’il pleut, les poules n’ont pas assez d’espace à l’abri. Du coup j’ai donc vissé une ancienne étagère reconverti en espace abrité pour les poules. Une grande plaque de polycarbonate à 5 euros a fait office de couverture. Sur le coté, j’ai préféré installer une plaque de plexiglas pour permettre de les observer tout en les protégeant du vent dominant qui est la bise chez nous.

Alimentation, et vie des poules

Depuis que nous avons nos poules, nous ouvrons la trappe tout les matins et la fermons tout les soirs. Car entre les chiens et les renards, il n’est pas rassurant de laisser les poules en liberté, même avec un enclos.

L’enclos doit être idéalement en dessous d’arbres, protégeant le poules des grosses chaleurs et des regards des rapaces. Nous l’avons installé en dessous de deux pêchers. En été, ceux-ci sont remplis de petites bêtes qui finissent par tomber et par être mangées par nos poules.

Au niveau de l’alimentation, Chaque jour nous leur donnons des pelures, fruits pourris, restes de repas (éviter les os et cartilages…) . Et elles disposent d’une mangeoire en galvanisé toujours remplies de graines variées. Au niveau des graines je ne peux que recommander les graines bio commercialisée agro sens. Elles sont assez cher mais les poules les adorent. J’ai longtemps essayé d’autres types de granulés et autres aliments, mais rien a faire ces graines ont fait l’unanimité.

A cela, j’ajoute un complément dans le mélange de graine à base de coquille d’huitre. Afin de renforcer l’épaisseur de la coquilles des œufs. Enfin l’eau de l’abreuvoir est changée tout les 3 à 5 jours en fonction de la saison.

J’espère que cet article vous aura plus, et qu’il pourra vous aider à vous lancer dans la construction d’un poulailler correct pour vos poules. Car il faut l’avouer, dans le commerce, on ne trouve pas de poulailler adapté à ses besoin, ou bien ils sont hors de prix.

Pour une centaine d’euros, j’ai pu réaliser un poulailler fonctionnel et isolé. Dans le commerce, un tel poulailler s’élève à 500 euros environ et il est livré “A monter”. Alors pourquoi pas en monter un soi-même!


Les poules, c’est du bonheur au quotidien et de belles économies au niveau des œufs, car une poule c’est un œuf par jour. Soit environ 600 œufs par an avec deux poules. Alors? Qu’attendez vous pour vous lancer?

Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *