Comment éliminer la mousse de façon durable dans une pelouse

Comment éliminer la mousse

Comment éliminer la mousse

Je réponds aujourd’hui à une question posée par Guy, au sujet de la mousse sur la pelouse.

” Comment éliminer la mousse de façon durable dans une pelouse, avec un terrain à tendance argileuse?”

Cette question est assez complexe et entraine forcément une argumentation détaillée d’où la nécessité d’un article complet.

Éliminer la mousse : les causes

Avant de vouloir exterminer définitivement la mousse, il faut comprendre pourquoi celle ci s’est installée, et comment réagir pour que, durablement, vous n’ayez plus de problème vis à vis de cette mousse qui prolifère inévitablement dans votre jardin.

Les saisons de pluie

Vous savez certainement que la mousse apparait principalement aux périodes où la pluviométrie est plus importante. D’ailleurs, cette année, cet hiver et ce printemps sont très propices à la prolifération des mousses car nous avons eu beaucoup de pluie.

Plus vous disposez de pluie régulière et fine et plus vous aurez une épaisseur de mousse importante. De même un phénomène important amplifie la présence de mousse, c’est la rosée. Ne soyez donc pas étonné de voir à la fin de l’automne, durant l’hiver et au printemps une quantité de mousse bien plus importante.

En été, la mousse est bien moins présente car ce sont les graminées et les adventices qui prennent le relais. Rien d’étonnant jusque là mais parfois on oublie que le passage d’un gazon enmoussé est souvent qu’éphémère.

La situation ombragée

Comment éliminer la mousse

Cas de mousse en situation ombragée

Le deuxième facteur que l’on peu facilement deviner favorisant la prolifération de la mousse, c’est l’ombre.

Sortez dans votre jardin, déplacez vous au Nord ou à l’Est et vous remarquerez que le sol présente automatiquement bien plus de mousse qu’au sud.

En effet, plus l’ombre est présente, plus la mousse se développe généreusement. De ce point, j’ai remarqué qu’en favorisant la lumière, on arrive à limiter l’installation de la mousse sur les surfaces minérales et engazonnées.

Même dans les espaces ombragés, ou recevant peu de lumière, je suis sûr que vous pouvez éviter certaines sources d’ombrage inutiles:

  • Rangements inutiles produisant de l’ombre sur le gazon
  • Arbustes ayant trop poussé nécessitant d’être réduits permettant ainsi moins de mousse au sol.
  • Arbre d’ornement produisant trop d’ombre. Généralement, c’est au niveau des conifères que la présence d’ombre est importante. Faites en sorte de limiter les branches basse, cela permet de non seulement laisser passer l’air en dessous des branches et de laisser passer un maximum de rayons lumineux au sol.
  • Bassins, fontaines, brumisateurs, jet d’eau automatique, toute présence d’eau de façon régulière est un facteur amplifiant la présence de mousse.

L’acidité du sol

Guy, me parle de son terrain, comme étant argileux. En général, ces terrains présentent principalement une terre dite calcaire donc basique. Jusque là rien d’étonnant.

Ce qui est étonnant, c’est que le terrain de Guy, présente une quantité de mousse importante. Or la mousse se développe principalement dans des zones acides. Il y a donc un facteur qui conduit à la présence de mousse qui n’est pas directement lié à la qualité d’origine du sol.

J’ai d’ailleurs eu le cas dans bien d’autres jardins et à chaque fois les mêmes conclusions, je vous explique tout.

Les conifères sont des plantes produisant naturellement de l’acidité au niveau du sol. Ce sont des essences qui à travers leurs racines, leurs feuillages morts (écailles) et leurs débris végétaux, acidifient naturellement la zone à proximité de leur zone de croissance.

Ce qui est fou, c’est qu’un conifère a une croissance racinaire en surface principalement. Les racines suivent la surface du sol sur une très longue distance. Du coup, une grande surface au sol fini par devenir acide du fait de la présence de racines de conifère.

Je pense que Guy commence a faire le tour de son jardin et regarde ses sapins, ses cyprès et autres pins d’un autre regard!

Vous l’aurez compris, la présence de mousse interagit directement avec ce qui se passe sur les 3 à 10 premiers centimètres de terre. et c’est tout.

A l’automne, et au printemps, c’est le renouvellement du feuillage pour la majorité des plantes persistantes. C’est  le cas des pins, et autres cyprès. Vous n’avez pas remarqué la présence importante d’aiguilles de pin en fin d’été? ou la présence de fines branchettes de cyprès au niveau du sol le printemps?

Si vous laissez en place ces débris à même le sol ne serais-ce que une à deux semaines, les 3 premiers centimètres du sol sont acidifiés. Par la suite, la décomposition de ces matières entrainent une descente du taux de pH du sol ce qui engendre systématiquement la présence de mousses.

Sols lourds

Maintenant que je connais les arbres et types d’implantations que vous avez fait dans votre jardin, laissez-moi vous expliquer quelque chose qui va amplifier la présence de mousse.

Les sols compacts et très lourds  ont tendance a favoriser la présence de mousse. Cela est une conclusion totalement personnelle qui a su se montrer vraie à de nombreuses reprises.

Le sol est la base de la croissance d’une mousse. Vous l’avez compris suite à ce que je vous ai déjà expliqué. Ce que vous ne savez pas encore assez, c’est que la mousse s’installe sur des sols constamment humide.

Par exemple, laissez une mousse sans eau en plein soleil, elle va sécher et se rétracter puis finir par noircir.

La mousse affectionne donc les sols ne permettant pas un bon drainage. Les sols qui n’ont en aucun cas une capacité d’absorption de l’eau importante.

Vous savez ce sont ces sols qui ont très vite tendance à présenter des flaques d’eau en surface car la matière du sol est tellement compacte qu’elle favorise la formation d’une  couche imperméable. D’ailleurs je ne vais pas m’étaler sur ce sujet, j’aborde les qualités de sols et les meilleurs conditions de plantation dans ma formation traitant de ce sujet.

Les sols les plus lourds sont généralement argileux. L’argile est très compacte et ne laisse pas passer l’eau. La structure de l’argile se gorge d’eau puis fais un blocage par la suite retenant l’eau en surface. Les premiers centimètres sont donc humide bien plus longtemps durant la saison printanière que d’autres sols humifères ou sableux.

Vous l’aurez compris, c’est votre sol lourd qu’il faut améliorer pour pouvoir à terme supprimer définitivement la mousse.

Éliminer la mousse les solutions durables

En fait, dans les jardineries, vous retrouverez de nombreux produits anti-mousse, et des engrais + anti-mousse. On vous vend …du vent!

formation mauvaises herbes

Et oui, contre un jardin plein de mousse, il n’existe pas de “produit miracle ” mais des solutions qui à long terme donnent de vrais résultats.

Si vous voulez prendre en charge votre jardin, c’est en observant les facteurs favorisant la croissance de la mousse que vous identifierez ce qui permettra de faire ralentir la mousse.

Solution facile : Tailler

Je vous propose tout d’abord une solution que vous pouvez réaliser aujourd’hui même et qui améliorera l’état de votre gazon vis à vis des mousses: Vous devez tailler les arbres et arbustes en zone ombragée.

Regardez les branches qui produisent de l’ombre au printemps, je ne parle pas de celles tout en haut de l’arbre, on est d’accord.

Je parle des branches qui sont à portée de main, ou à portée d’escabeau, et qui peuvent être supprimées car pas vitales pour l’arbre ou l’arbuste et qui produisent 80 % de l’ombrage que vous disposez au sol.

En général, sur un chantier présentant de la mousse,  je remonte la couronne des arbres en supprimant l’ensemble des branches basses inutiles et surtout les conifères : si vous avez un sapin, pourquoi ne pas supprimer les branches basses, qui vous gênent de toute façon pour tondre.

Je taille les arbustes en forme de boule et j’évite que ceux-ci prennent une dominance vis à vis d’autres. En général, ce sont les laurelles / lauriers cerise qui ont tendance à s’étaler et à avoir une croissance exponentielle. En suivant tout ces types d’arbustes persistants à croissance rapide, vous verrez qu’au fur et à mesure, votre sol s’améliorera.

Solution Facile/moyenne : nettoyez/supprimez

En complément à la première solution, je vous conseille de nettoyer votre jardin, et de supprimer les arbres et arbustes produisant trop d’ombre. Vous savez, ces arbres et arbustes que vous aviez planté il y a quelques dizaines d’année qui sont devenus de vrais grands conifères. Pensez à les faire abattre. Non seulement, c’est la clé de la réussite d’un jardin sans mousse, mais c’est aussi une solution pour faire respirer votre jardin, pour le rendre moins monotone.
A l’origine vous aviez planté ces cyprès et ces sapins pour masquer le vis à vis du voisin. Et puis finalement, vous vous êtes rendu compte que ces haies énormes vous bloquent entièrement la vue autour de votre jardin. Au final, vous ne voyez plus QUE votre jardin remplis de mousse.

Pensez qu’en abattant vos arbres/conifères, vous aurez à dépenser qu’une seule fois alors qu’en effectuant un entretien annuel sur ceux ci, la somme reste à terme bien plus importante.

Une fois que ces conifères seront abattus, vous pourrez voir la présence de mousse diminuer ( a condition que tout les conifères soient supprimés…)

Pour inverser la tendance vous pouvez planter des arbres caducs produisant du feuillage puis des éléments organiques neutres au niveau du sol (feuillage décomposé). La présence de mousse sera finie.

Je vous parlais de nettoyer. En effet, si vous ne voulez et ne pouvez pas vous séparer de vos conifères et autres plantes acidifiante, vous pouvez très bien les maintenir tout en ramassant régulièrement l’ensemble des aiguilles et débris végétaux tombés au sol.  A cela, je vous conseille d’essayer de rendre votre sol basique. Mais comment faire?

Solution moyennement difficile: La chaux, passer d’acide à basique un sol

Vous savez maintenant que votre sol est légèrement acide en surface. Vous avez nettoyé et scarifié votre sol, vous avez supprimé les arbres et branches gênant l’insertion des rayons du soleil dans votre jardin. Vous voulez maintenant un produit magique. Laissez moi vous expliquer quelque chose.

L’herbe, la graminée, enfin vous savez ce qui pousse dans les golfs  quoi, (et apparemment très rarement chez vous!) est une plante supportant les terrains à pH neutre voir légèrement calcaire. Jusque là, vous me suivez.

La chaux agricole éteinte, permet de rendre un sol acide en sol basique. Et c’est justement ce que l’on cherche. Vous allez épandre à la volée 5 à 10 KG pour 100 m2 de chaux éteinte sur votre gazon. Attention vous devez préalablement avoir tondu la surface, et avoir supprimé la majorité de la mousse par scarification.

On obtient les mêmes résultats avec de la dolomie ( mélange naturel de calcaire)

Lorsque l’on épand ce type de produit, il faut être régulier et insister sur les zones à l’ombre. Attention à ne surtout pas en balancer dans vos massifs de terre de bruyère. Ça parait évident, mais je préfère le rappeler.

Ces applications doivent être installées principalement à l’automne, et c’est d’ailleurs en anticipant les phénomènes de mousse que l’on arrive généralement à améliorer les qualités d’un gazon.

Solution difficile: Aérer et drainer

Si vous disposez d’un sol lourd, d’un sol non aéré et retenant l’eau en surface, il va falloir penser à aérer le sol et à le rendre plus drainant. Aujourd’hui les professionnels utilisent de nombreuses méthodes pour aérer le gazon. Je pense notamment aux responsables de golfs, qui ont tendance à chouchouter leur gazon.

  • Le premier principe consiste a effectuer des carottages. Une machine simple réaliser une multitude de carottes dans le sol en enlevant des petits cônes de terre. Ces trous sont ensuite remplacés par du sable ou par un matériel drainant. Évidemment, pour un particulier, une carotteuse n’est pas accessible, je vous conseille d’acheter un
    Aerateur de gazon qui produit le même effet.
  • L’aération par scarification. En plus de supprimer la majorité des mousses et quelques mauvaises herbes, un bon scarificateur permet l’aération du sol par le griffage des dents dans la terre. Physiquement sur un sol lourd, un scarificateur casse la croûte étanche formée par une terre lourde et argileuse et améliore la pénétration de l’eau dans le sol. Je vous conseille d’utiliser un scarificateur thermique car ils sont plus puissant que les électriques. J’utilise celui ci et il est de très bon rapport qualité prix.
  • L’installation de drains. Cela parait peut être extrême, mais pour des problèmes extrêmes, il nous faut parfois des solutions extrêmes. En installant des drains routiers ou des drains agricoles en périphérie de terrain, on supprime en amont l’arrivée d’eau venant de l’extérieur. C’est d’ailleurs souvent le cas en haute-Savoie, où de nombreuses sources sont présentes sur les terrains. En déviant la présence d’une source souterraine en amont de votre jardin, vous maintiendrez un terrain bien moins humide et éviterez ainsi durablement la présence de mousse.  Matériellement, vous devez installez le drain avec du matériel drainant de type gravier roulé/calibré autour du drain pour que celui ci garde une efficacité optimale. Je préfère maintenir le drain pas trop profond ( dans les 20 premiers centimètres de terre) car en dessous son efficacité est bien moins importante.

Voilà, vous savez presque tout sur les techniques que je mets en place chez mes clients et je suis sûr que Guy va commencer à mettre en pratique ces quelques solutions pour venir à bout de ses mousses.

Si vous voulez aller plus loin vis à vis des mousses et des mauvaises herbes, je vous conseille ma formation “un jardin sans mauvaises herbes” qui explique clairement comment venir à bout facilement des nombreuses mousses et mauvaises herbes de votre jardin sans effort. Et n’oubliez pas, c’est en observant la nature que vous arriverez à résoudre ce qui ne fonctionne pas dans votre jardin.

 

formation taille d'ornement
Cet article vous a plu? Partagez-le!

guide jardinierSi vous êtes nouveau ici, je vous invite à télécharger mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

6 Responses to “Comment éliminer la mousse de façon durable dans une pelouse

  • Bonjour.
    J’ai fait abattre un grand sapin bleu, trop haut et qui dépérissait.
    La souche a été rognée en rofondeur.
    Je voudrais profiter du trou pour y replanter un cyprès de Provence ou Florence. Est-il possible de le planter à cette même place?
    Merci d’avance

    • Christophe Ghesquiere
      3 années ago

      Bonjour,
      j’éviterais de replanter au même endroit. Préférez le replanter à coté et rebouchez le trou avec celui que vous ferez à coté. En effet, les souches de conifères se décomposent très doucement du fait de leur acidité.
      cordialement,

  • Bonjour,
    Vous me faite sourire avec vos solutions miracles contre la mousse, j’ai un terrain très calcaire (15 cm de bonne terre sur de la marne) avec aucun conifère et une exposition ensoleillée, bref l’idéal pour ne pas avoir de mousses et pourtant mon terrain est envahi de mousses.
    Cordialement.

    • Christophe Ghesquiere
      3 années ago

      helas pas de solution miracle!
      la mousse s’installe sur les terrain humides, le votre doit certainement l’être.
      cordialement.

  • adam christiane
    2 années ago

    chez moi la mousse est sur le sol dans ma montée de sous sol entre un mur et une bute fleurie.(comme sur la photo toute en haut de la page) .ça fait sale et je ne sais pas comment m’en débarrassée.si vous avez un remède il sera le bien venu.merci

    • Christophe Ghesquiere
      2 années ago

      Il faudrait drainer la descente soit à l’aide d’un drain, ou d’un caniveau en amont et en aval. Et si possible élaguer les arbres pour laisser passer la lumière sur cette surface.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour que l’utilisateur ai une meilleure expérience d’utilisation. En continuant la navigation sur ce site, vous consentez à l’acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.