Comment créer un massif de terre de bruyère?

Un des sujets abordés dans ma formation sur le jardin est la création d’un massif de terre de bruyère. Je sais que vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer dans ce défi de créer ou recréer un nouveau massif ressemblant aux jolis massifs à l’anglaise ornés de rhododendrons, camélias, et azalées. Dans cet article, je ne vais pas vous dévoiler l’ensemble de ma méthode mais surtout des clés de la réussite d’un joli massif de plantes de bruyère. Abordons ensemble comment créer un massif de terre de bruyère. 

Les plantes de terre de bruyère

Tout d’abord, j’aimerais vous parler des plantes dites de bruyère. Qu’est-ce donc?

Il s’agit de plantes aimant l’acidité du sol ( acidophile) et profitant des anciennes tourbières, ou sous-bois acides de conifères, pour se développer. En jardinerie, vous trouverez un grand rayon de plantes acidophiles mais seules quelques-unes résisteront plus d’une année dans votre jardin:

  •  Les azalées, aux fleurs roses rouges et blanches aiment la fraicheur et la lumière du matin
  • Les rhododendrons aux fleurs plus grosses et volumineuses aiment les sols profonds, frais mais surtout pas détrempés. Ils détestent les sols calcaires.
  • A l’avant d’un massif, choisissez des bruyères d’hiver (Erica carnea) adapté aux sols neutres elles s’étoffent chaque année. Leur floraison est prolongée durant toute la fin de l’hiver
  • Les pivoines arbustives nécessitent un sol neutre. Certaines variétés apprécient même un sol un peu basique.
  • Les Erables du Japon par leur feuillage bien découpé et leurs variétés de couleurs sont les favoris des jardins contemporains. J’avoue devoir les planter sur quasiment chaque aménagement complet de jardin car la tendance est au « zen ». Du fait de leur grande hauteur choisissez un emplacement en fond de massif.
  • J’utilise régulièrement des Pieris ou Andromède que l’on retrouve sous la forme classique ou panachée. Cette plante persistante a de nouvelles pousses rouges fines et s’orne de jolies petites clochettes blanches
  • Magnolia et magnolia stellata aime les sols acides et neutres, ce sont de petits arbres trouvant leur place dans de grands massifs.
  • Pour les moins connus vous pouvez aussi installer du Sarcoccoca apprécié pour sa floraison parfumée, ou l’Hamamélis utile pour sa floraison hivernale spectaculaire.

Je vous déconseille de planter du camélia, mis à part si vous êtes situé au sud de la France, où le climat est doux toute l’année. En effet, cette plante est vraiment très sensible au froid.

Vous trouverez bon nombre d’autres variétés de plantes dans le commerce adaptées au sol acide. Cependant j’ai préféré seulement vous citer les plantes les plus intéressantes au niveau de la floraison, au niveau de l’entretien qu’elles nécessitent ou par leur taille bien compacte.

Créer un massif de terre de bruyère

massif-terre-de-bruyereVoici l’une des dernières créations que nous avons réalisée ce printemps 2014. Il s’agit d’un massif de terre de bruyère de 2 x 10 m de long.

Rien d’exceptionnel mis à part:

  • des plantes de qualités issues de pépinière locales
  • une disposition des plantes par plans: 1 er plan plantes tapissantes type bruyères, 2ème plan, plantes érigées 20/60 cm type azalées, 3 ème plan, plantes de fond pour créer du volume type érable du japon, magnolia
  • une alternance de plantes caduques et de plantes persistantes (gardant leurs feuilles l’hiver)

Je suis convaincu qu’il est utile d’adapter les plantes de terre de bruyère au terrain. Pour cela je mélange toujours la terre de bruyère directement à la terre de jardin pour que les racines des plantes une fois arrivées au terrain naturel ne subissent pas un choc de pH. En cas de « choc » elles finissent par montrer des signes de carences dues à un problème d’assimilation racinaire.

Pensez aussi à utiliser en quantité suffisante la terre de bruyère pour constituer un massif complet. Pour vous donner une idée, le massif en photo a été constitué de 4 m3 de terre de bruyère, soit 1 m3 pour 5 m2

Précautions à prendre:

Un massif de terre de bruyère ne doit jamais être exposé Sud ou Ouest. Préférez toujours la lumière du matin et un exposition Est ou Nord.

Si vous ne pouvez faire autrement qu’une exposition en plein soleil:

  1. Installer un réseau d’arrosage automatique, le plus simple reste l’arrosage par tuyau poreux un tuyau répandant tout au long de son tube des micro-gouttelettes. Celui-ci peut être légèrement enterré ou maintenu en surface.
  2. La première année les plantes de terre de bruyère peuvent présenter des signes de faiblesse ( feuilles recroquevillées, perte de feuilles) car il s’agit de plantes sensibles et la plantation peut les perturber.
  3. Préférez toujours une eau peu chargée: l’eau de récupération de toiture est idéale. Si vous utilisez de l’eau du réseau assurez-vous qu’elle n’est pas trop basique et laissez la reposer quelques jours avant de la distribuer.
  4. Si après trois à quatre ans vous remarquez que les plantes de bruyères ne fleurissent plus assez et n’ont plus la vigueur originale, n’hésitez pas à additionner de la terre de bruyère par binage pour ajouter de nouveau de l’acidité à votre massif.
  5. Pour l’ornement et l’agrément vos plantes, utilisez des matériaux simples et naturels: gravier, boulets blancs, paillage au sol. Lanternes et fontaines si elles n’ont pas les bonnes proportions n’ont aucun intérêt et restent assez « kitsch » pour un rendu professionnel.

J’espère être assez complet sur les massifs de terre de bruyère. Il faut savoir que ces plantes sont généralement 1/3 plus cher que les autres plantes classiques en pépinière. Ce surcoût s’explique par leurs exigences et leurs délicatesses. N’oubliez pas de prendre soin régulièrement de ces quelques plantes pour pouvoir profiter pleinement de leurs floraison et feuillage. Si vous souhaitez administrer de l’engrais pour votre massif, diminuez les doses prescrites normalement par deux. Ces plantes sont tellement délicates et sensibles qu’un excès d’engrais pourrait rapidement bruler l’ensemble des l’extrémités des feuilles.

Apprendre à créer ses massifs

S’il y a bien quelque-chose de passionnant, c’est de créer son propre massif dans son jardin.

Qu’il s’agisse d’un massif de plantes de terre de bruyère, ou un massif de vivaces, les précautions à prendre sont les mêmes. Savoir observer l’exposition, la qualité du sol et l’améliorer en conséquence. Fabriquer un massif cohérent, c’est l’objet de ma formation jardin à l’anglaise. Cette formation au format vidéo vous guide pas à pas sur la création d’un massif personnalisé. Je vous explique ce qui prend facilement et mes plantes favorites. Vous pourrez reproduire autant de massif de vivaces que vous le souhaitez avec tous les conseils précieux que vous retrouverez à travers cette formation. Prenez quelques minutes pour voir le contenu de la formation en détail ici.

2 réflexions au sujet de “Comment créer un massif de terre de bruyère?”

  1. Que d’énergie, de pollution, d’argent pour se résultat! les plantes acidophile sont surtout pour la plupart des plantes de sous bois, alors pourquoi créer un milieu artificiel. utiliser votre terre d’origine, tester le ph de votre sol et faite un projet avec des plantes de votre région et qui vont se plaire dans votre sol, vous avez en plus l’embarras du choix. pourquoi dénaturer un sol en lui donnant un aspect qui ne doit pas l’être?

    Répondre
    • Oui, je rejoins votre point de vue sur la nature du sol et l’utilisation de plantes indigènes. Mais parfois certains clients ont leur exigence…

      Répondre

Laisser un commentaire

Taille maximale du ficher a joindre: 300 Mo. Drop file here

Ce site web utilise des cookies pour que l'utilisateur ai une meilleure expérience d'utilisation. En continuant la navigation sur ce site vous consentez à l'acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.

ACCEPTER
politique de cookies