La taille des pommiers: tutoriel détaillé

Bienvenue sur Jardinier pro!
Si vous êtes nouveau ici, je vous invite à lire mon guide lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Cliquez ici pour télécharger les guides gratuitement. Merci de votre visite.

élagage d'un pommier

élagage d’un pommier par mon entreprise

Je n’ai pas la prétention de vous révéler la méthode ultime de taille des pommiers, mais je pense que je peux vous apprendre quelque chose d’important à vos yeux concernant l’entretien de vos pommiers.

Je suis Christophe, paysagiste entrepreneur en Haute-Savoie. J’ai, depuis de nombreuses années d’observation sur les pommiers, acquis des connaissances. Aujourd’hui je peux vous affirmer les méthodes qui fonctionnent et les tailles qu’il faut éviter sur les pommiers.

Comme chacun, au début de mon activité,  j’ai réalisé des tailles trop sévères sur les pommiers. Les années suivantes, ces pommiers ont été improductifs au possibles et les clients étaient très peu contents (je les comprends d’ailleurs). C’est en faisant que l’on apprend, et c’était effectivement le cas pour moi. J’avais pourtant l’impression de ne pas « trop » tailler mais pour un fruitier, s’il s’agit des mauvaises branches, c’est toujours trop.

Abordons sans plus attendre la méthode que je trouve la plus propice à la production de fruits en qualité et en quantité, c’est parti.

 

Comment tailler les pommiers

Il faut tout d’abord savoir observer les pommiers: deux types de branches le compose. Les branches à fleurs ( et donc à fruits) ont tendance à être horizontales voire retomber. Les branches à feuilles quant à elles sont très souvent érigées vers le ciel. Ces dernières n’ont que très peu d’intérêt dans la constitution d’un arbre productif. Pour cette raison, vous devez sectionner les branches à feuilles et maintenir le maximum de branches à fruits.

Les gestes de taille sur pommier

Pour faire simple je vous ai concrétisé ces gestes de taille à travers un schéma.

Croquis de taille des pommiers

Croquis des principes de taille des pommiers

Je trouvais les croquis du web très pauvres en indications, ou très peu ressemblant à la silhouette d’un pommier. C’est pour cette raison que j’ai trouvé judicieux de vous proposer gratuitement un petit dessin.

Votre pommier 1/2 Tige ou tige doit certainement ressembler à cela après une dizaine d’années de croissance. J’ai représenté deux types de tailles:

  • Les tailles internes réalisées en biseau. Ces sections permettent d’alléger l’arbre et d’ajouter de la lumière à l’intérieur de l’arbre. La suppression des branches ne recevant que très peu de lumière aide aussi à la maturité de la majorité des fruits. Ces tailles internes sont représentées en vert sur mon dessin.
  • Les tailles des rejets de l’année. Il s’agit de supprimer l’ensemble des rameaux verticaux allant droit au ciel. Comme mentionné précédemment, ces branches ne produisent que du feuillage, elles n’ont donc aucune utilité dans un verger. La suppression des rejets s’avère souvent assez complexe, n’hésitez pas à vous munir d’une petite échelle et d’un échenilloir.

En prenant votre temps pour effectuer ces tâches de taille, vous arriverez à former une silhouette uniforme et favoriserez des tailles nettes et saines.  N’oubliez pas de désinfecter vos outils et de les affuter avant de passer à l’action de taille.

Pour ma part, j’utilise l’échenilloir, mais sur les plus hautes branches, car son utilisation est bien pratique mais procure un mal de cou assez rapidement. La plupart des branches accessibles se coupent soit au sécateur pour les petits rejets, sinon au sécateur de force pour les plus grosses branches.  Par moment, des grosses branches peuvent être cassées, dans ce cas j’utilise ma petite tronçonneuse élagueuse.

Le résultat de taille d’un pommier

Si vous avez bien réalisé vos travaux de taille, votre arbre doit ressembler à cela:

Taille des pommiers effectuée

Taille finalisée des pommiers

Vous pouvez remarquer que la forme générale n’a pas été modifiée, et j’insiste sur ce point car je vois encore trop de tailles sacrifiant l’arbre.

La taille doit aider l’arbre à plus produire. Si vous effectuez des tailles trop importantes ou supprimez trop de branches d’un coup, l’arbre va réagir violemment l’année suivante. De nombreux rejets se formeront: l’arbre aura besoin à tout prix de reformer de nouvelles feuilles, d’ou la formation de branches à feuilles. La sève étant favorisée dans ce sens, les fleurs et fruits passeront en seconde nécessité et vous ne récolerez quasiment rien.

J’admets que la taille des fruitiers ne s’apprend pas en un jour, il s’agit tout d’abord d’un travail d’observation. En vous aidant de mes quelques croquis sur le terrain, vous aurez une première ligne directrice. N’effectuez jamais de section de plus de 5 cm de diamètre: l’arbre ne peut pas  cicatriser des sections supérieures, et cela entraine bien trop souvent l’insertion de maladies cryptogamiques.

Si par hasard vous avez à tailler une grosse branche, assurez vous que votre section soit nette et sans arrachage. Certains utilisent du cicatrisant, d’autres préfèrent laisser la nature faire les choses. Pour ma part, si il y a utilisation de cicatrisant, il doit être épais et englober entièrement la cicatrice, cela évite l’insertion d’humidité entre la cicatrice et le cicatrisant car dans ce cas, pourritures et autres maladies se forment.

J’utilise un baume cicatrisant , en effet, après de nombreux produits essayés, j’ai trouvé ce produit bien pratique et son embout pinceau permet une application facilitée.

Parmi les produit à éviter :

  • Les bombes cicatrisante: la dernière que j’ai essayé était à base de goudron et sentait vraiment fort et pour le coup ce n’était pas un produit en faveur de l’environnement,
  • Les pot de mastic cicatrisant: le premier que j’ai acheté était de ce type et ce produit collait partout mis à part au bon endroit… bref a proscrire.
  • tout autre produit à appliquer avec spatule pinceau… imaginez vous dans l’arbre avec votre pot!

La période idéale de taille des pommiers

Parlons maintenant de la période idéale de taille. Vous imaginez bien qu’il faut tailler les pommiers lorsque les feuilles sont tombées, mais à quelle date?

Pour ma part j’ai une préférence pour la taille du mois de Mars. Effectuez cette taille lorsque les conditions météo le permettent. Évidemment, s’il neige toujours ou si de forts gels sont encore d’actualités, attendez une petite semaine complémentaire.

La taille de mars est idéale car elle intervient tout juste avant le débourrement des bourgeons. En taillant en mars vous évitez que les sections de taille subissent les méfaits de l’hiver (froids, gels,…)

Idéalement, suite à la taille, effectuez un traitement à la bouillie bordelaise, ce traitement biologique évite de nombreuses maladies : tavelure, mildiou, chancre, bactériose, cloque. 

 

MON LIVRE PAPIER + Formation "Apprendre la taille d’ornement"

livre apprendre la taille d'ornementtaille-formation"Apprendre la taille d'ornement" . Apprenez les méthodes de taille des arbres et arbustes. Vous recevez chez vous le livre complet et accédez à des dizaines de vidéos de formation pour devenir un expert de la taille. Cliquez ici pour plus de détail.

4 comments on “La taille des pommiers: tutoriel détaillé

  1. Bonjour Christophe,
    Je découvre votre site avec plaisir. Très bon. A propos des pommiers, ne doit-on pas aussi effectuer une taille en juillet ? J’ai 2 petits pommiers d’une trentaine d’années qui produisent bien cette année et j’ai pu lire sur d’autres sites qu’il était conseillé d’effectuer une deuxième taille en juillet, histoire de permettre aux fruits qui sont en train de pousser de mieux se développer. Vous en pensez quoi ? Merci

    • Bonjour,
      Je pense qu’une taille par an est amplement suffisant. Une seconde taille surtout avant récolte n’est pas utile. Elle va favoriser l’insertion des maladies dans la plante, qui est déjà bien épuisée par la production de pomme. Je sais que quelques jardiniers conseillent de tailler après les pommes pour concentrer la sève dans les pommes, mais ce n’est pas mon avis. L’arbre sélectionne naturellement les pomme viables. La taille doit donc avoir lieu au printemps quand l’arbre est encore au repos, juste avant la montée de sève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ GRATUITEMENT

Ma formation  sur la TAILLE des Végétaux

taille-formation

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

FAITES PARTIE DE MES CONTACTS PRIVÉS


Des messages chaque semaine pour apprendre à jardiner comme un pro.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

Ce site web utilise des cookies pour que l'utilisateur ai une meilleure expérience d'utilisation. En continuant la navigation sur ce site vous consentez à l'acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.

ACCEPTER
Aviso de cookies