Vous êtes ici : Jardinier Pro » insectes et maladies » Hostas et limaces: comment les éviter

Hostas et limaces: comment les éviter

dégâts occasionnés par des limaces sur des hostas

dégâts occasionnés par des limaces sur des hostas

J’ai dernièrement eu une question concernant un problème assez embêtant. Il s’agit des Hostas et de leur feuillage tendre.

Cette plante est très appréciée par les escargots. Les tissus de cette plante sont assez grossiers et surtout remplis d’eau. Un met irrésistible pour ces petits mollusques.

En général, les jardiniers voient ces dégâts apparents sous un autre œil. En effet, les hostas servent principalement d’ornement à nos massifs et c’est d’ailleurs l’une des rares plantes  vivace d’ombre assez résistante. Et pourtant, pour les maintenir sans aucune attaque il faut jouer de plusieurs astuces que je vais vous dévoiler dans cet article.

Former des barrières aux escargots/ limaces

Si vous êtes comme moi, vous allez certainement préférer éloigner les limaces et escargots plutôt que de les empoisonner avec ces fameuses graines bleutées. Vous savez ces petites graines que l’on achète en carton et que l’on doit semer autour des salades pour éviter qu’elles soient victimes n°1 des limaces.

Et figurer vous que la meilleure façon d’éloigner les limaces et escargots, c’est simplement de mettre sur leur passage des barrières efficaces.

Il suffit de réfléchir un instant et de se demander « Qu’est ce qui pourrait bien arrêter un mollusque »

Et la réponse viendra assez facilement: les mollusques n’ont pas de pattes, et doivent se déplacer sur des surfaces relativement molles et non rugueuses/piquantes.

L’idée est donc d’installer autour des cultures à protéger des barrières rugueuses/piquantes à même le sol.

Des dernières expériences que j’ai mené sur le terrain, je dirais qu’il y a plusieurs solutions face aux limaces, voici ce que je vous recommande:

  • Ce qui a de plus efficace au potager c’est les coquilles d’œuf. Les coquilles d’œuf bien broyées à la main forment un substrat idéal face aux limaces. Autour des cultures sensibles du potager c’est assez simple de répartir une ligne d’une dizaine de cm de coquilles d’œuf morcelées. Le souci, c’est bien sur de se fournir en conséquence. Pensez donc à récolter les coquilles des œufs lors de votre cuisine.
  • Pour les plantes de type Hostas, lupin et autres plantes ornementales sensibles aux limaces, il est préférable de choisir un paillage rugueux. Contrairement aux coquilles d’oeuf, le paillage a aussi un rôle ornemental et bénéfique pour les plantes. La matière utilisée en paillage doit aussi être d’un calibre assez fin pour bloquer la progression des mollusques même au raz du sol. C’est pour cette raison que le paillis de chanvre est une bonne solution. C’est un paillage formé de petits brins et copeaux saillant très peu appréciés par les limaces. En installant une couche de 5 à 10 cm sur vos massifs, vous serez tranquille.
  • Évitez la cendre de bois. Pourquoi? Tout simplement parce que cette dernière, une fois mouillée, perd l’ensemble de ses qualités. La surface deviens de nouveau franchissable pour les limaces. Et en extérieur, entre la pluie, la rosée, les orages, et l’arrosage, il y a de nombreuses occasions d’avoir un sol mouillé. Préférez un substrat gardant ses qualités même après un arrosage.
  • En surélevant les cultures, on évite les limaces et escargot. Prenons pour exemple les potager en carré. Ceux ci évitent l’accès aux limaces car il y a une barrière physique empêchant leur accessibilité: les planches en bois verticales.
  • J’ai même certains clients qui n’hésitent pas à créer des vrais tunnels de grillage à poule sur leur salade pour éviter les limaces.

Pensez donc à toutes les astuces de ce type qui rendront la vie difficile dans votre jardin et finiront par faire abandonner les limaces et escargot.

Et une fois ces barrières mises en place au jardin, vous ne verrez plus de feuilles ravagées sur vos salades, hostas, et lupin du jardin. Et s’il vous plait arrêtez d’acheter ces petites graines bleu!

Rendez vos végétaux moins succulent:

Une autre piste à mener en parallèle aux systèmes de barrière, c’est l’arrosage.

En effet, vous savez que l’eau est le principal responsable de la création de tissus tendre et facilement comestible pour les limaces et autres. En privant vos plantes d’eau, vous rendrez les tissus bien plus denses et rigides. Le feuillage sera donc moins tendre et plus difficile à croquer.

On appel cette technique le stress hydrique, il s’agit d’arroser vos plantes à partir du moment où elle commence à en avoir vraiment besoin et pas avant. Idéalement il est important de laisser la croûte supérieure se dessécher  avant d’effectuer un nouvel arrosage. Évitez les arrosages par aspersion de type sprinkler, et préférez les gouttes à gouttes. pensez à faire des culture sous serre pour les zones trop humides et enfin assurez un bon drainage de votre terrain en surélevant vos culture.

Voilà, vous voyez, ce sont de petits gestes qui font la grande différence entre un jardinier amateur et un jardinier passionné.

Bon courage et a ba les limaces!

Si vous êtes nouveau ici, je vous invite à lire mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.


BOUTIQUE DES FORMATIONS JARDIN ICI

Les commentaires sont fermés.