Devenir paysagiste: une réflexion à long terme

Bienvenue sur Jardinier pro !
Si vous êtes nouveau ici, je vous invite à en apprendre beaucoup plus dans mon guide les 10 cles de la réussite d'une entreprise de paysage: Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement! Merci de votre visite et à bientôt.

Il y a longtemps que je voulais amorcer la thématique de l’entrepreneuriat mais plus particulièrement le faite de devenir paysagiste.

Je sais que beaucoup d’entre vous se lancent chaque année et deviennent paysagiste. D’autres hésitent toujours et ne passent pas à l’action. Je vais donc vous guider dans ce choix bien souvent assez difficile qu’est de se lancer à son compte en tant qu’entrepreneur paysagiste.

Devenir paysagiste , une vraie réflexion

Si vous me suivez, vous savez déjà que j’ai lancé l’entreprise GHESQUIERE CREATION paysagiste (Thonon et environs) en septembre 2009 pour être exacte. Aujourd’hui, avec les quelques années de recul que j’ai, vis à vis de mon entreprise, je compte aider les personnes motivées dans ce parcours d’entrepreneur exceptionnel.

Je dis bien exceptionnel, car justement, je me rends compte chaque jour que le métier de paysagiste nait avant tout d’une passion. Cette passion, je la vie tout les jours contrairement à beaucoup d’autres qui ont un métier « pour vivre » ou tout simplement « pour le salaire intéressant ».

Choisir de devenir un jour paysagiste c’est non seulement faire de sa passion son métier, mais ça va bien au delà. Avec les années, je me suis rendu compte que le paysagiste a un vrai rôle d’accompagnement vis à vis des clients, autant au niveau personnel qu’au niveau du partage de connaissance que l’on peut apporter aux clients.

Ne croyez pas que vous aurez à faire à des machines, nos clients sont comme nous: sensibles, attentionnés, parfois passionné, mais surtout très respectueux de notre travail.

Le pourquoi

Vous vous êtes certainement lancé dans une carrière de paysagiste parce que ça vous plaisait, ou parce que c’était la seule école vous permettant de sortir des bureaux ou tout simplement parce que vous êtes un vrai passionné de jardinage, par le potager. Car vos parents ont eu la chance de vous faire profiter d’un jardin dès tout petit.

D’autres se rendent comptent plus tard que les métiers de bureau ne sont pas fait pour eux, et que la meilleur des choses pour eux, c’est tout simplement de profiter de l’extérieur et de se détendre à l’extérieur. Le métier de paysagiste est idéal parce qu’il allie tout autant la découverte de la nature, l’entrainement physique, et permet aussi de profiter pleinement du soleil quant celui-ci est là.

Oui mais

Je suis entièrement d’accord avec ce qui vous motive, et ce qui vous fait pencher pour cette passion. Mais désolé de vous casser dans votre volonté, le métier de paysagiste n’est pas forcément fait pour tout le monde. Effectivement, on ne s’improvise pas paysagiste.

Parmi les points que l’on oublie souvent volontairement de mentionner, on peut citer ces désavantages:

  • Le paysagiste doit affronter le froid, la neige, la pluie, les chaleurs estivales. Il  doit par tout temps, effectuer les travaux d’entretien ou de création, demandés par sa clientèle. Ça au départ, je l’avais bien en tête, le seul truc, c’est qu’on ne se rend pas souvent compte de ce que c’est. On a souvent du mal à se mettre à la place de la personne qui travaille en extérieur plus de 200 jours par an. En quelques années, je me suis fait aux différents aléas climatiques, mais j’avoue avoir toujours un peu de mal avec les forts gels humides durant l’hiver.
  • Si vous êtes entrepreneur paysagiste, vous allez devoir gérer non seulement les chantiers, les devis, les factures, le service après vente, mais aussi l’achat de fournitures (plantes, matériaux) et enfin ne pas oublier les nombreux rendez-vous clients prévu chaque soir ou samedi matin. (et oui les clients ne sont jamais disponibles en journée)
  • Être paysagiste, c’est comprendre la nature. Comprendre comment les éléments interagissent pour réaliser des belles créations paysagères. Planter une simple plante parait assez simple. Mais planter une plante pour ensuite qu’elle pousse aussi bien qu’une plante de pépinière, ça c’est autre chose. Et c’est là que nous devons être professionnel et c’est aussi là que nous devons savoir exactement comment bien faire. Et ce n’est PAS QUE pour les plantes. Un paysagiste doit savoir faire de la petite maçonnerie, réaliser une terrasse en bois, aménager des soutènement, installer des escalier extérieur, poser du pavage pour une cour d’un parking, installer une clôture, un portillon, etc… Vous comprenez ? un paysagiste doit être très doué de ses mains, et s’il ne l’est pas il le devient de toute façon.
  • Un paysagiste pour moi, doit aussi savoir se remettre toujours en question. J’arrive souvent à la même conclusion: j’avance toujours plus, grâce à mes pires emmerdes. C’est toujours lorsqu’un chantier n’avance pas comme on le souhaite, ou que quelque chose foire que l’on se remet en question et qu’on fini par améliorer notre professionnalisme.

A vous maintenant de bien réfléchir avant de vous lancer.

Si je n’ai qu’un conseil, pensez bien à ce que j’ai dit ci dessus et ce sont ces choses que vous  saurez affronter ou pas du tout.

Des entreprises de paysagiste se créent chaque jour et d’autres se ferment en même temps. Ce n’est pas parce que les entrepreneurs changent d’avis finalement. Si les entreprises de paysage ferment, c’est que leur fonctionnement n’a pas abouti correctement. Que la gestion de l’entreprise n’a pas été bonne et que certainement la motivation n’a pas suivi par la suite. En France plus de 50% des entreprises créées ne passent pas la barre des 5 ans.

Je ne vous dit pas ça pour ne pas vous lancer, bien au contraire, il faut se lancer. Mais avant de se lancer, il faut être entièrement conscient que le métier de paysagiste n’a rien a voir  aux métiers d’intérieur que sont le métier de coiffeur, ou de banquier. Nous sommes entièrement dépendant de paramètres constamment en train de changer et nous devons œuvrer très souvent dans des conditions assez désagréables.

Au delà de cela, beaucoup arrivent comme moi a travailler avec beaucoup de plaisir. Car au final, tout ces paramètres ne sont que des détails à la vue de l’importance qu’a pour nous notre passion.

Tenir le métier de paysagiste

Pour tenir dans un métier, il n’y a pas de secret, il faut être plus que passionné. Beaucoup vont être intéressés par l’argent, et la liberté que le métier de paysagiste permet.

  • Un paysagiste n’est pas libre, et d’ailleurs on ne l’est jamais vraiment entièrement.
  • Un paysagiste n’est pas riche. S’il bosse et se défonce dans ce qu’il aime, il arrive à devenir moins pauvre. Mais ne croyez pas qu’il s’agit d’un métier exponentiel.

Ce qui est le plus difficile a mon avis, c’est de tenir. De s’installer et de persister jusqu’à ce qu’une routine d’entrepreneur s’installe. Cette routine, je l’ai adoptée depuis 2011 je pense, le temps de comprendre le métier et de m’imposer un rythme.

Le rythme

Je vous parle de rythme car c’est le mot. La vie d’un entrepreneur paysagiste est très très rythmée par des périodes calmes et des périodes de rush. Des moments créatifs alors que parfois il s’agit plutôt d’un travail de rendement en entretien de jardin. Et ce rythme c’est tout le temps.

Il y a deux périodes de grosse activité: le printemps et l’automne. En général ce sont les deux périodes  où il est bon de faire les travaux, et aussi où les clients « se réveillent »!

Durant ces deux périodes, on aligne les heures, sans compter, pour pouvoir ensuite regagner la routine de l’été et de l’hiver. Je vous parle bien sûr d’une entreprise qui marche. Qui dispose d’une clientèle active.

Faire durer son entreprise de paysagiste, c’est aussi faire en sorte de renouveler sa clientèle. C’est trouver des moyens pour que les futurs clients soient plus intéressés par vos prestations que par les prestations d’une entreprise lambda. Et pour sa, je vous  apprendrai toutes mes techniques que je mets en place pour percer dans le milieu.

Qui peut tenir dans le temps?

Absolument tout le monde. Surtout ceux qui se lancent par eux même. Cette vocation, vous l’avez choisie, et vous ferez tout pour qu’elle tienne dans le temps. Mon meilleur ami, qui est lui aussi paysagiste, me parle de son « bébé » pour parler de son entreprise. Et effectivement l’entreprise est un bébé qui demande qu’a être nourrit pour grandir.

Si vous êtes quelqu’un de motivé, de tenace et de déterminé, vous n’aurez aucun mal a tenir dans le temps dans ce métier. Le fait de faire de ce métier sa propre entreprise nécessite aussi de savoir gérer une entreprise. La gestion financière est un autre domaine qu’il faut apprendre a maitriser parallèlement. Mais avec le temps tout se maitrise entièrement.

Ses vieux jours paysagiste?

Parfois je me projette dans l’avenir (assez lointain) et j’ai du mal a me voir encore faire les mêmes gestes, à 65, 70 ans.

Pourtant pour tenir, on est sensé rester en activité jusqu’à la retraite… Il est clair que à cet âge, j’adorerai toujours entretenir les jardins, après, je pense que c’est au niveau physique qu’il risque d’y avoir quelques chose qui coince. Mais ça ne serre a rien de se projeter si loin, on a toute la vie pour y penser. L’important c’est d’agir maintenant.

Passez maintenant à l’action

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion sur entrepreneuriat dans le domaine du paysage, je vous invite à consulter ma vidéo sur le lancement de votre entreprise de paysage. Grâce à cette formation vous allez enfin avoir l’assurance d’un emploi qui vous passionne et qui vous rémunère à hauteur des efforts que vous fournissez. Je vous explique tout ici

Des conseils de pro? profitez de mon guide gratuit: LES 10 CLES de la réussite d'une entreprise de paysage. Inscrivez simplement votre e-mail et je vous l'envoie gratuitement.

MON LIVRE PAPIER + Formation "Apprendre la taille d’ornement"

livre apprendre la taille d'ornementtaille-formation"Apprendre la taille d'ornement" . Apprenez les méthodes de taille des arbres et arbustes. Vous recevez chez vous le livre complet et accédez à des dizaines de vidéos de formation pour devenir un expert de la taille. Cliquez ici pour plus de détail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT mon guide !

Où dois-je l’envoyer?

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

FAITES PARTIE DE MES CONTACTS PRIVÉS


Des messages chaque semaine pour apprendre à jardiner comme un pro.

Vous allez recevoir régulièrement nos informations par email. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Charte de confidentialité

Ce site web utilise des cookies pour que l'utilisateur ai une meilleure expérience d'utilisation. En continuant la navigation sur ce site vous consentez à l'acceptation de la collecte de données et aux cookies de notre part. En savoir plus.

ACCEPTER
Aviso de cookies