Vous êtes ici : Jardinier Pro » Aménager la pente » Comment faire un soutènement: les solutions

Comment faire un soutènement: les solutions

Comment créer un Mur de soutènement credit photo: pbconstruction.fr

Comment créer un Mur de soutènement? credit photo: pbconstruction.fr

Je vais aujourd’hui vous parler des soutènements, et surtout « Comment faire un soutènement de qualité« . A l’issue de cet article vous aurez toutes les pistes vous permettant de choisir votre méthode de soutènement.

A ce jour, les méthodes de soutènement de terrains sont nombreuses. Le choix d’un matériel plus qu’un autre est souvent très personnel. Or, il faut connaitre les avantages et les inconvénients de la plupart des projets de soutènement. Après quelques années, je pense avoir fait le tour de l’ensemble des solutions de soutènement étant donnée qu’en Haute Savoie, les terrassements ne manque pas. Je ne vais pas aborder l’agencement des talus dans cet article mais seulement la façon d’aborder la question de soutien de terre.

Comment faire un soutènement?

Le soutènement nécessite bien souvent une pelleteuse et des engins de terrassement. Pour ceux qui ne savent pas comment manier une pelleteuse, vous devez essayer! L’engin est très simple à manier, il vous suffit de bien manier les deux joysticks. Ne vous embêtez pas avec la livraison, faites vous livrer votre pelleteuse , mini pelle et engin de chantier chez vous: un livreur de magasin de location d’engin de chantier fera ça pour vous.

Faites faire directement un devis chez Kiloutou, loxam, etc… et vous serez vite avisé du prix. En général, le prix est dégressif à partir d’une semaine de location.

Pour tout ce qui est des déblais, à l’aide d’une mini-pelle, comptez 10M3/jour de décaissé pour un débutant. Comptez aussi une bonne matinée pour vous faire la main avec la mini pelle. Si vous n’y connaissez vraiment rien, demandez au livreur de vous descendre la pelleteuse puis de vous expliquer les trucs simple ( du genre démarrer, enlever les sécurités, les principales manettes. ) Une fois ce décapage effectué, vous allez forcément avoir une question en tête: mais quel mur utiliser ou quel type de soutènement vais-je utiliser pour que ça soit nickel? Voici les matériaux que j’ai déjà utilisé

 

Les matériaux minéraux pour faire un soutènement

Taluroc, taludecor

Ce sont des modules en béton que l’on superpose les uns sur les autres pour réaliser un mur légèrement inclinés. Ces modules s’installent sur une semelle béton, et sont assez fiable jusqu’à 2 m de haut. Il est nécessaire de remplir chaque module de terre, et de laisser une inclinaison au mur pour qu’il ne se casse pas la g… bref, des mur de soutènement que j’ai déja monté c’est certainement le plus simple à réaliser.

Pourquoi?

Parce qu’il s’agit de modules de moins de 30 kg chacun, ça se porte très simplement même seul. Deuxièmement, le mur n’a pas besoin d’être exceptionnellement droit, les modules étant arrondis ils permettent les petites erreurs. On arrive facilement à réaliser des angles, des arrondis et on peut facilement mettre plus ou moins d’angle au mur. Troisièmement, Une fois installé, vous n’avez plus qu’à installer les plantes pour donner vie à votre mur. Cela apporte diversité et couleur. L’ouvrage étant entièrement minéral, le végétal apporte ce que bon nombre de murs minéraux n’apportent pas.

Voici une petite photo pour vous donner une idée

soutenement1

mur de soutènement taluroc

Bon j’avoue que je me suis pas foulé pour cette photo, la prochaine fois j’essayerai de vous montrer un truc qui en jette un peu plus avec plus de végétal pour que vous vous fassiez une idée de nos superbes aménagements!

soutenement-pas-bon

Soutènement déconseillé

Ce que je peux vous déconseiller, par contre, ce sont ces petits modules (bien souvent les moins cher) mais qui ne permettent pas de réaliser de plantation car les logements ne permettent pas une quantité de terre suffisante à la croissance correcte de végétaux.  De plus, plus il y a de modules, plus vous passerez du temps à les mettre à niveau, et plus vous vous prendrez la tête avec ça donc …oubliez.

 

Les mur avec modules à casser : antari, vauban…

J’ai découvert dernièrement ce type de module à casser pour former un mur plein mais facile à monter. Il s’agit de monter un mur sur une semelle béton à l’aide de modules béton a empiler les uns sur les autres. L’avantage de ce type de construction, c’est qu’il s’agit tout d’abord d’un mur entièrement plein. L’aspect de finition est fait par la cassure que vous allez réaliser à l’aide d’une masse brisant le produit en deux pièces à empiler. Honnêtement c’est aujourd’hui l’un des meilleurs type de mur pro que je connaisse et qui peut être réalisé facilement. D’ailleurs, je compte bien vous donner plus de détails dans une future formation à ce sujet.

Les avantages:

Facile à manier, les pièces doivent peser au alentour de 10kg, l’aspect final est vraiment top, Vous pouvez monter un mur assez haut, tout en disposant de peu de place pour le mettre en place. Son système de rainurage permet le maintien du mur de façon vraiment correcte.  Vous allez trouver de nombreux coloris, pour ma part, j’évite de prendre des couleurs trop salissantes. Enfin, vous pouvez associer à ce type de mur tout type de couvertine mais je vous recommande d’installer celles qui sont vendu avec pour être sur d’avoir une chartre de couleurs qui fonctionne: restez uniforme. Pour vous montrer un peu à quoi ça ressemble voici une photo.

soutenement-antari

Mur de soutènement de type antari

Voici un assemblage sans couvertine, mais j’avoue qu’avec couvertine le résultat est encore meilleur. J’adore le fait de retrouver plus ou moins un aspect « naturel » par ce revêtement qui pourtant est entièrement béton.

Les enrochement

Là, sur ce sujet, je ne vais pas m’étendre, car je ne suis pas du tout spécialiste. Les enrochement sont vraiment bien afin de disposer d’un soutènement pas cher au mètre carré, et solide dans le temps. Les enrochements nécessitent cependant beaucoup de place pour être installés et ne sont pas forcément très beaux visuellement. Enfin cela dépend beaucoup de celui qui le monte. Mon collègue paysagiste est excellent pour la réalisation d’enrochement dans les tons gris. Alors que certains autres sont vraiment mauvais à la réalisation et produisent  des résultats horribles.

Concernant les particuliers, oubliez la réalisation de soutènement en enrochement vous même: vous allez perdre votre temps, votre argent, et même peut être un membre si vous vous y prenez mal. Laissez cet ouvrage à réaliser par de vrais professionnels du terrassement.

Les modules lisses en béton préfabriqués

Il s’agit de modules déjà prêts, il ne vous reste plus qu’à installer les modules et les remplir de béton pour faire un mur efficace et joli. Cependant, ces murs doivent être installés sur une semelle béton archi plate, ensuite le remplissage doit être réalisé avec un béton de toupie pour être homogène, la couvertine prévue pour ces constructions sont assez complexes à mettre en place, sans parler du fait que lors de l’installation, une simple fausse manip’ risque de briser un des bords des éléments préfabriqué. N’oubliez pas que les modules ne se manient pas à la main mais à la mini pelle.

Le bois pour le soutènement

Les murs en traverses de chêne

Alors là, si vous cherchez à vous tuer le dos et galérer à réaliser un mur droit, alors choisissez le chêne. Nous en avons réalisé un il y a maintenant deux ans… et j’en réaliserai plus jamais d’aussi haut. Pour réaliser un petit soutènement de 50 cm ça va, mais au delà de 1 m il faut oublier car le chêne est un bois très lourd, les traverses sont larges et épaisses. A cela s’ajoute le fait que  leur agencement , pour être beau, doit être vertical. En installant les traverses verticales vous plongerez chaque traverse dans du béton et la solidité de l’ouvrage sera assurée. Cependant, imaginez installer un mur dont chaque élément de 50 kg doit être coulé dans 50 cm de béton de fondation…

Mur de soutènement en poutre de chêne

Mur de soutènement en poutre de chêne en cours de construction

J’avoue que sur ce chantier, l’aspect final était top, mais il faut savoir que ce type de construction a un prix élevé, et que ça reste du bois avec toutes les qualités et défauts que ça engendre.

Une alternative plus simple à ce type de construction est l’installation horizontale de madrier en pin puis les faire tenir sur des rondins verticaux ( 2 par longueur de madriers). Visuellement vous n’aurez pas quelque chose de très régulier, et vous serez certainement déçu d’un tel investissement sans rendu visuel.

 

Les murs de soutènement solosar

J’ai longtemps cherché des modules constructibles en bois, faciles à installer et durables. La seule réponse que j’ai trouvé à l’heure actuelle est la solution proposée par Solosar:

Les murs de soutènement solonature sont des modules associant des poteaux rainurés permettant l’insertion de rondin disposant d’encoche de chaque cotés. Ainsi vous n’avez qu’a installer deux rondins scellé dans du béton pour créer une façade de rondins empilé les uns sur les autres entre les deux fentes des deux poteaux. Voici une photo de leur produit.

mur soutènement bois solosar

mur soutènement bois solosar

Je trouve ce système très innovant. Bien qu’il ne s’agit que de pin traité autoclave, ce produit répond aux trois grandes préoccupations des clients actuels: un produit assez simple à mettre en place, abordable au niveau prix et donnant tout de suite un aspect fini.

Vous trouverez bien d’autres type d’installation de mur de soutènement. Cependant ils restent très difficile à mettre en place par des particuliers et relève bien souvent d’un ouvrage de génie civil.  Voici ces quelques autres type de soutènement qui me viennent à l’esprit :

  • Les modules de soutènement en L en béton avec impression et coloration personnalisée (hors de prix)
  • Les rondins empilés horizontalement: l’empilement s’effectue en même temps que le remplissage du talus. Il s’agit d’ouvrage de génie biologique très efficace pour le maintien de berges, mais non adapté pour les particuliers.
  • Les murs en bloc à bancher plein avec semelle béton. Nous en réalisons assez régulièrement mais il faut savoir manier le béton tel un maçon, savoir monter un mur droit (ce qui n’est pas si facile les premières fois) . De plus une fois finalisé le mur reste brute, il vous reste à réaliser un parement bois, pierre naturelle, ou crépis, ce qui augmente encore la note.
  • Les murs en pierre sèche. Encore une fois ce type de mur n’assure pas une longévité extraordinaire et bien souvent vous ne pourrez pas monter très haut. L’installation de murs en pierre sèche est un vrai art réservé aux quelques artistes de cette planète et très peu maitrisent sur le bout des doigts cette technique.

Si vous êtes nouveau ici, je vous invite à lire mon guide comment lutter efficacement contre les maladies et ravageurs des végétaux ainsi que mes conseils pour bien choisir vos plantes d'ornements. Merci de votre visite.


BOUTIQUE DES FORMATIONS JARDIN ICI

4 réponses à Comment faire un soutènement: les solutions

  1. Didier dit :

    Bonjour,je voudrai réaliser un mur de soutènement en rondin style solosar sur 2metre de hauteur et 15metres de Long ,pouvez vous me répondre sur la faisabilité du chantier et le tarif ? Merci

    • Christophe Ghesquiere dit :

      bonjour,
      sur 2 m de hauteur, je préfère largement plus être en béton: avec une telle hauteur le bois ne suffit pas à mes yeux et fini par évoluer.
      Préférez un mur en blocs à bancher plein et ferraillé, puis vous pouvez effectuer un parement bois par dessus.

  2. mathieu PARIS-PACCARD dit :

    Bonjour, sur quelle distance vous déplacez-vous pour vos projets, j’habite en Haute-Savoie, prés d’Annecy.
    Je souhaiterai faire réaliser un mur de soutènement solar (je les ai déjà contacter pour faire un devis) d’un soixantaine de mètre de long sur 1 m de hauteur le long d’un talus.

    Merci de me contacter si vous exécutez ce genre de travaux.

    Cordialement.