Vous êtes ici : Jardinier Pro » Entreprise » argent » Comment avoir un crédit artisan? Les démarches et l’état d’esprit

Comment avoir un crédit artisan? Les démarches et l’état d’esprit

Bienvenue sur Jardinier pro !
Si vous êtes nouveau ici, je vous invite à en apprendre beaucoup plus dans mon guide les 10 cles de la réussite d'une entreprise de paysage: Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement! Merci de votre visite et à bientôt.

Devenir artisan, comme paysagiste est un choix que l’on fait un jour. C’est le choix que j’ai fait en 2009, alors que je venais tout juste de sortir d’études. A ce moment là on a tout:  la motivation, les idées, le physique et le mental d’entrepreneur. Le seul problème qui nous gêne, c’est les fonds, l’argent.

Ce réel frein qui vous empêche d’acheter tout les outils et les machines pour faire le métier de vos rêves. C’est pour cette raison que dans cet article, je vais vous donner des indications fiables répondant favorablement à la question qu’on se pose tous un jour ou l’autre: « comment avoir un crédit artisan? « 

Comment avoir un crédit artisan?

Premièrement, il faut être plutôt « normal ». C’est a dire ne pas avoir accumulé de dette et de montrer que vous savez épargner.

Car pour prétendre à un crédit, à un prêt pour vos machines, il va falloir montrer que vous n’avez pas de problèmes avec les finances. Si vous êtes régulièrement dans le rouge et que vous avez déjà beaucoup de mal à gérer vos comptes personnels, alors vous aurez encore plus de mal à gérer vos comptes professionnels. Car sachez qu’il est très difficile, même en ayant une bonne maitrise des chiffres, de prévoir les mouvements des comptes pro.

Avoir un crédit pour un artisan peu se résumer à cela: montrer qu’on sait épargner, montrer qu’on a un projet solide, et demander un prêt à condition d’avoir des garanties.

C’est pas plus difficile que ça.

Mais là où vous risquerez d’avoir le plus de mal, le point qui risque de vous prendre beaucoup de temps et quelques nuits agitées, c’est au niveau du « montage d’un projet solide« .

Car des projets, on en monte tout les jours. Des ambitions, et des idées on en trouve de nouvelles chaque jour ( en tout cas moi, j’en ai beaucoup). Par contre des projets financiers, c’est pas des choses qui se montent en une demi-journée, et qui se constituent 1 h avant le rendez-vous chez le banquier…

Justement, pour ma part, je crois que c’est le projet qui ma pris le plus de temps lorsque je me suis lancé à mon compte.

Je me souviens encore, je savais déjà que j’allais acheter un taille haie shtil hs80 mais par contre j’avais aucune idée de comment demander clairement à mon banquier de quoi faire tourner ma boite au début.

On fini toujours par arriver à nos fins en terme de nécessités financières. Mais aujourd’hui plus que jamais, les banques sont frileuses et prennent vraiment le temps d’étudier en long en large et en travers votre projet avant de le valider.

Pourquoi on panique souvent lorsque l’on parle de faire un crédit pro

Vous allez certainement vous reconnaitre si vous êtes comme moi.

Au début, quand j’ai contracté mon premier crédit pro, j’ai eu un grand moment de solitude.

On a tous a un moment donné le trac, la flip d’avoir un refus de crédit.

Même si finalement tout notre projet est bien ficelé et que toutes les balles sont dans notre camps. Parce que c’est humain d’avoir peur de l’inconnu.

Et pour tout vous dire, si vous êtes sur le point de devenir artisan, paysagiste, maçon, ou menuisier, c’est qu’il y a une bonne raison. C’est que justement soit vous n’avez plus le choix, soit vous ne voulez plus être dirigé par un patron au dessus de vous.

Pour ma part je suis incapable de faire retour en arrière et être le commis d’un patron.

Si vous êtes dans ce cas, vous êtes comme dans une phase d’incertitude, de faiblesse.

Car justement, en changeant du tout au tout, vous n’avez plus de revenu pour appuyer le remboursement du crédit, vous n’avez plus de solvabilité.

Et cette faiblesse, votre banquier la connait très bien, et parfois même, il en joue.

Alors si vous êtes dans ce cas,  ne faiblissez pas. Relevez-vous et montrer que vous êtes sûr de votre avenir et que même sans crédit vous arriveriez quand même à monter votre structure et à dégager des bénéfices.

N’oubliez pas que les plus grandes fortunes du monde sont parties de personnes avec quasiment rien. Et encore plus étonnant les plus grandes réussites ont été celles de personnes qui ont débuté leur business sans diplôme.

Pourquoi ces personnes là on-elle réussi bien plus vite que les autres?

Parce-que justement, elles sont passées bien au delà de ce qui ce fait « normalement ».

Ce sont des personnes qui sont parties de rien et qui ont bâti leur vie à partie de leurs idées, car ils savaient que c’était les bonnes et celles qui devaient suivre.

Au final, avec le recul, une demande de financement n’est qu’une goutte dans une grande marre. C’est en sorte un examen d’entrée dans le monde entrepreneurial. C’est l’examen pour vous dire si oui ou non le monde des artisans est fait pour vous.

Vous voyez même dans le monde des personnes qui se disent « libre » et bien en fait, on est pas si libre que ça.

Et que si vous voulez votre liberté, alors elle doit être méritée.

J’ai toujours préféré mériter ma liberté que de l’acheter.

En devenant entrepreneur, on mérite sa liberté, contrairement à l’employé qui achète une partie de sa liberté chaque semaine pour partir en week-end, et pour accumuler des congés payés.

Pour tout ceux qui m’ont suivi jusqu’ici, bravo. Parce que c’est en allant jusqu’au bout des choses, au bout des paragraphes et au bout des exigences (surtout des exigences des clients) que l’on arrive à nos fins. Alors prenez le temps d’écouter cette vidéo sur le prêt professionnel, elle en dit beaucoup plus. C’est encore des solutions pour vous aider dans vos démarches de recherche de crédit.

Des conseils de pro? profitez de mon guide gratuit: LES 10 CLES de la réussite d'une entreprise de paysage. Inscrivez simplement votre e-mail et je vous l'envoie gratuitement.

Les commentaires sont fermés.